Infos

La déviation de la RN113 à Baillargues va t-elle enfin voir le jour ?

Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault jeudi 1 décembre 2016 à 18:27

illustration
illustration © Maxppp -

Quelque 15 000 véhicules traversent chaque jour la commune de Baillargues à l'est de Montpellier, via la RN113, entraînant d'importants embouteillages. Pour faire sauter le bouchon, une déviation est à l'étude. L'État est prêt à financer le projet. Le maire ne veut pas rater cette occasion.

Près de 15 000 véhicules passent chaque jour sur la RN113 à Baillargues et si cette commerçante qui tient un salon de coiffure au bord de la route le prend plutôt bien - "ça nous fait de la publicité gratuite" -, la majorité des habitants vivent l'enfer.

"Tous les matins il faut compter 20 à 30 minutes de plus pour se rendre au travail." Une Baillarguoise

Les entreprises aussi se plaignent

La société de transports Rouille et Coulon, installée sur la commune, galère pour rejoindre l'autoroute A9 et Profils Systèmes, qui veut s'agrandir, menace de déménager si la déviation ne se fait pas.

La nouvelle gare TER de Baillargues qui a mis Montpellier à seulement huit minutes attire de nombreux usagers des communes alentour qui s'ajoutent au flux existant. Pour éviter les embouteillages, certains automobilistes empruntent des "chemins de traverse" en passant dans le village, ce qui provoque des nuisances dans les lotissement. La commune a installé des sens interdits, des dos d'ânes pour limiter le phénomène.

L'État met 50 millions d'euros sur la table

L' État est prêt, via le plan de relance autoroutier, à financer la totalité du projet (50 millions d'euros). Jean-Luc Messonnier, le maire de Baillargues, ne veut pas laisser passer cette offre, mais il se heurte à l'opposition de Philippe Saurel.

En effet, le président de la métropole de Montpellier estime que si la déviation est nécessaire, la priorité reste le contournement ouest de Montpellier, qui doit permettre de relier A750 et A9.

Pour la déviation de la RN113, plusieurs tracés sont à l'étude. Le maire de Baillargues à une préférence pour celui qui partirait de Saint-Brès et rejoindrait la nouvelle barrière de péage de Baillargues sur l'A9.

Décidé à se battre jusqu'au bout, Jean-Luc Messonnier organise ce jeudi soir une réunion publique sur le projet de déviation de la RN113, à 19h au gymnase Roger Bambuck.

Reportage sur la 113 à Baillargues

Partager sur :