Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

La Dordogne, bon élève du Grand débat national

jeudi 14 mars 2019 à 18:55 Par Marius Delaunay, France Bleu Périgord

Plus de la moitié des communes de Dordogne ont déposé des cahiers de doléance. 113 réunions citoyennes ont été organisées dans le département dans le cadre du Grand débat national, ce qui en fait un des plus investis de la région Nouvelle-Aquitaine.

© Maxppp - Photo PQR

Dordogne, France

La Dordogne a joué le jeu du Grand débat. Plus de la moitié des communes du département ont déposé des cahiers de doléance. Au total, 113 réunions participatives ont été organisées dans 66 communes. "Le Grand débat s'est bien réparti dans la région", affirme Frédéric Roussel, sous-préfet de Nontron et référent départemental du Grand débat en Dordogne. "Sur les 34 communes de plus de 2500 habitants du département, 30 ont participé. Cela veut dire que chaque territoire aura eu au moins une réunion, du nord au sud de la Dordogne".

Parmi les revendications qui reviennent le plus souvent dans les cahiers de doléance, la désertification médicale ou encore la baisse du pouvoir d'achat. Des sujets pris très à cœur par les participants, de tous les âges: il y a certes beaucoup de personnes de plus de 50 ans, mais on retrouve aussi des publics plus jeunes grâce à des réunions organisées par les centres sociaux et les missions locales. 

Je ne m'attendais pas à voir les salles aussi remplies. En plus des réunions, nous, les référents du débat en Dordogne, avons reçu une centaine de contributions par mail. La preuve que le Grand débat a mobilisé les habitants, dans une région assez rurale. Il y a un réel besoin et une vraie attente" - Jean-Pierre Cubertafon, député MODEM du Nontronnais.

Les organisateurs des débats ont jusqu'à ce lundi pour déposer leurs contributions et la synthèse des réunions publiques sur le site du Grand débat