Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La doyenne de la Mayenne fête ses 111 ans

mardi 31 juillet 2018 à 20:48 Par France Bleu Mayenne, France Bleu Mayenne

La Mayenne a une doyenne, elle s'appelle Marie-Louise Berthelot et elle a fêté hier ses 111 ans à l'Ehpad de Renazé, dans le sud du département.

Marie-Louise Berthelot, entourée de ses proches et du personnel de l'Ehpad.
Marie-Louise Berthelot, entourée de ses proches et du personnel de l'Ehpad. © Radio France - de Butler

Renazé, France

"Elle est vraiment, elle est vraiment, elle est vraiment phénoménale..."

Le personnel reprend la chanson avec entrain, accompagné d'une accordéoniste.

Phénoménale Marie-Louise : il fallait au moins ça pour célébrer les 111 ans de la résidente la plus célèbre de l'Ehpad de Renazé.  

Si l'établissement célèbre les anniversaires de tous les résidents, celui de Marie-Louise est toujours spécial pour Sophie, animatrice, et Marlène, aide soignante :"Madame Berthelot est quelqu'un qui a toujours quelque chose à nous raconter, elle est pleine de vie, même à 111 ans elle est toujours alerte, c'est une dame qui est très agréable."

La reine de la fête n'est pas très impressionnée par le nombre de ses années, elle qui se dit n'être "qu'une simple personne". Mais pour son neveu Rémi, elle est un exemple : "J'ai 35 ans de moins qu'elle. J'espère que dans 35 ans je serai encore vivant, et avec ma tête, telle qu'elle l'a". 

111 ans... et après ? La doyenne de la Mayenne avoue en riant : "Je vais bientôt arrêter, mais ce n'est pas moi qui commande".