Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La dune du Pilat saturée par les bouchons

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Avant de gravir les 170 marches de l'escalier de la dune du Pilat, une autre épreuve attend les touristes : garer sa voiture. Le parking de 750 places sature vite poussant les touristes à stationner sur le bas-côté de la route. L'installation d'un autre parking reste compliquée sur ce site classé.

Au pied de la dune du Pilat beaucoup stationnent le long de la route, quitte à continuer à pied.
Au pied de la dune du Pilat beaucoup stationnent le long de la route, quitte à continuer à pied. © Radio France - Julien Penot

La Teste-de-Buch, France

À deux kilomètres du parking, les emplacements se font déjà rares. Collées les unes aux autres, les voitures forment un bouchon en direction de la dune du Pilat. "Et encore des fois, c'est pire !", lâche Régis qui gare sa voiture pour finir à pied, "la dernière fois on était garé pratiquement un kilomètre plus loin.

Circulation saturée au pied de la dune 

Pour ceux qui ont fait le choix du parking, l'attente est longue. "C'est la grosse galère" souffle Manuelle dans sa voiture. On a mis 45 minutes pour faire trois kilomètres, donc c'est très compliqué." Même chemin de croix pour Yasmine : "Une heure et demie juste pour atteindre le parking."

"Une forêt n'est pas un parking de voitures qui se garent n'importe comment" - Jacques Storelli, président d'une association environnementale.

Pour échapper au calvaire, de nombreux touristes se garent le long de la route, les uns derrières les autres. Un micmac de véhicules qui menace le site selon Jacques Storelli, président d'une association environnementale : "Aujourd'hui, c'est 95% de transport en véhicule privé, _le souci est de dénaturer une forêt avec un risque d'incendie majeur_." 

Création d'un parking relais 

C'est la solution proposée pour répondre à la venue de près de deux millions de touristes chaque année. "Il y a plusieurs positions qui sont envisagées :  peut-être à proximité ou en rétro-littoral, pas très loin, avec un système de navette", suggère Jean-Jacques Eroles, maire de La Teste-de-Buch et membre du syndicat mixte en charge de la dune. Une proposition appréciée par Jacques Storelli qui va même plus loin en évoquant des navettes électriques. 

"Peut-être mettre un système de quota" - Jean-Jacques Eroles, maire de La Teste.

Chaque année plus de deux millions de personnes visitent la dune du Pilat - Maxppp
Chaque année plus de deux millions de personnes visitent la dune du Pilat © Maxppp - Salinier Quentin

Limiter le nombre de touristes sur la dune du Pilat ? Un système de quota permettrait de mieux canaliser la sur-fréquentation des touristes, dénoncée par l'association environnementale comme étant en partie responsable de l’érosion de la dune. Cette année, le sable a encore gagné une dizaine de mètres, en direction de la forêt, rappelle un rapport publié en juillet dernier par l'Observatoire de la Côte Aquitaine.

Jean-Jacques Eroles, maire de La Teste et membre du syndicat mixte en charge de la dune du Pilat

Choix de la station

France Bleu