Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La durée du congé paternité va doubler, passant de 14 à 28 jours

-
Par , France Bleu

L'Elysée l'a annoncé ce mardi soir, le gouvernement a décidé de doubler la durée du congé paternité. Il va ainsi passer de 14 jours actuellement, à 28 jours. La mesure entrera en vigueur le 1er juillet 2021.

La durée du congé paternité va doubler en France.
La durée du congé paternité va doubler en France. © Maxppp - Michèle Constantini

C'était attendu, le gouvernement a décidé de doubler la durée du congé paternité. Il va ainsi passer de 14 à 28 jours, selon l'Elysée ce mardi. Cette mesure entrera en vigueur le 1er juillet prochain. Les naissances multiples (jumeaux, triplés...) donneront droit, comme aujourd'hui, à sept jours supplémentaires, Début septembre, une commission d'experts préconisait un congé paternité étendu à neuf semaines. Le gouvernement avait annoncé une prise de décision d'ici "la fin du mois".

Ce congé paternité sera entièrement pris en charge par la Sécurité sociale. La branche famille payera les 14 jours supplémentaires. L'employeur aura toujours à sa charge le congé de naissance, les trois premiers jours, comme aujourd'hui.

Une partie du congé obligatoire

Sur ces 28 jours de congé paternité, une partie sera obligatoire. Mais sa durée n'est pas encore décidée, cela dépendra des discussions avec les partenaires sociaux. Le gouvernement table sur une fourchette de deux jours à deux semaines.

Un employeur qui ne respecterait pas cette mesure et ferait travailler son salarié pendant cette période obligatoire, devra payer une amende de 7.500 euros

Le coût de cette mesure pourrait se chiffrer de 250 à 260 millions d'euros l'année prochaine. Il augmentera les années suivantes, passant à plus de 500 millions en année pleine, car selon le gouvernement, le nombre de pères qui auront recours à ce congé paternité sera très certainement plus important, notamment en raison de la partie obligatoire.

Seulement 67% des pères prennent leur congé paternité

Actuellement, un peu moins de sept pères sur 10 utilisent ce congé paternité fixé à 11 jours consécutifs pour une naissance simple, 18 jours pour une naissance multiple. Mais avec cette mesure, selon le gouvernement, ce chiffre pourrait dépasser les 80 % et même s'approcher des 90% à partir de 2022. "Cette réforme va permettre à la France de passer d'une position médiane en Europe au peloton des pays de tête, avec l'Espagne, la Suède, la Norvège ou le Portugal", souligne la présidence.

L'objectif est également de favoriser l'égalité femmes-hommes puisque la charge parentale repose encore beaucoup sur les mères. "On essaie de faire converger les congés entre les deux parents", indique-t-on à l'Elysée. La durée du congé maternité peut durer jusqu'à seize semaines pour un premier ou un deuxième enfant. 

Emmanuel Macron doit annoncer officiellement cette mesure mercredi, lors d'un déplacement dans une antenne de la Protection maternelle et infantile (PMI), à Longjumeau en Essonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess