Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La FCPE demande un report de la première phase de Parcours Sup

-
Par , France Bleu Berry

C'est ce jeudi 2 avril que les élèves de terminale doivent finaliser leurs voeux sur le logiciel Parcours Sup afin de décider de leur orientation pour la rentrée prochaine. Mais avec le confinement, la procédure est compliquée.

Parcours Sup a mis en place un numéro vert
Parcours Sup a mis en place un numéro vert - capture d'écran

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Parcours Sup n'a jamais fait l'unanimité. Les syndicats enseignants et les parents d'élèves reprochaient à ce système d'organisation des inscriptions post-bac son opacité et sa lenteur, certains élèves n'ayant eu connaissance de leurs affectations qu'au cours de l'été, voire à la rentrée. 

Cette fois, la polémique porte sur les conditions dans lesquelles les élèves peuvent émettre leurs vœux

"C'est vrai qu'avec le confinement, c'est difficile, reconnaît Jean Paul Obellianne, le directeur de l'éducation nationale dans l'Indre. Mais soulignons que les professeurs principaux, psychologues scolaires ou CIO restent disponibles, soit en ligne, soit via par téléphone, pour aider les jeunes et leur famille à finaliser leurs choix". 

Le DASEN de l'Indre précise par ailleurs que le processus n'est pas perturbé : "Pour les formations qui recrutaient sur dossier, cela s'appuie sur les résultats du premier et deuxième trimestre. Donc il n'y a pas de soucis. Pour celles qui passaient par un entretien ou un oral, ils seront simplement décalés dans le temps". 

Des arguments qui ne convainquent pas la FCPE. Les parents d'élèves ont adressé une lettre ouverte au ministre de l'Education nationale demandant un report de la clôture de cette première phase. 

"D'abord, les élèves n'ont pas pu être accompagnés dans leur choix comme ils auraient dû l'être en temps normal. Ensuite, certains n'ont qu'un accès limité à internet. Cela va creuser les inégalités entre ceux qui sont bien accompagnés chez eux et ceux qui n'ont pas forcément la même aide à la maison. On entend, bien sûr, que derrière cette première phase, il y a un travail de traitements des données. Mais le logiciel ne doit pas primer sur nos enfants" insiste Bruno Fleurant, président de la FCPE de l'Indre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu