Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Fédération des Entreprises de Boulangerie demande une ouverture sept jours sur sept à Paris

-
Par , France Bleu Paris

En s'appuyant sur un sondage IFOP, la Fédération des Entreprises de Boulangerie (FEB) souhaiterait que les boulangers puissent ouvrir tous les jours. Actuellement ils ont l'obligation de fermer un jour par semaine. Pour la FEB cela ne correspond plus aux attentes des clients surtout à Paris.

La Fédération des Entreprises de Boulangerie veut une ouverture 7 jours sur 7 pour les boulangeries
La Fédération des Entreprises de Boulangerie veut une ouverture 7 jours sur 7 pour les boulangeries © Radio France - Guillemette Franquet

Les boulangeries devraient pouvoir ouvrir sept jours sur sept à Paris : c'est ce que réclame la Fédération des Entreprises de Boulangerie (FEB). Actuellement les boulangers sont obligés de fermer un jour par semaine. Pour la FEB, qui regroupe 280 entreprises, cette réglementation n'a plus lieu d'être.

Elle n’est plus adaptée aux habitudes de consommation des Parisiens, assure la fédération. 

La FEB s’appuie sur un sondage réalisé par l‘institut IFOP* en février 2020 à Paris. Ce sondage révèle que 62% des sondés estiment que les boulangeries à Paris devraient avoir la possibilité d’ouvrir tous les jours.

La FEB précise que "certains départements, par arrêté préfectoral, ont renoncé à cette obligation de fermeture hebdomadaire, sans pour autant porter atteinte au tissu économique local".

La FEB ne comprend pas que ce type de réglementation soit encore en vigueur en France et surtout à Paris. Elle milite pour une annulation de cette mesure, qui freine, dit-elle, "l’activité des commerces concernés, la liberté d’entreprendre et prive les consommateurs d’un accès à un point de vente de pain chaque jour de la semaine". 

La FEB profite de la campagne des élections municipales de mars 2020 pour inviter les candidats à la mairie de Paris à se positionner sur ce sujet.

*L’enquête IFOP a été menée auprès d’un échantillon de 1114 parisiens, représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par arrondissement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu