Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"La féria de Nîmes doit retrouver la place qu'elle mérite "

jeudi 11 octobre 2018 à 20:42 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

C'est Olivier Jalaguier, le président de l'association ManiaNîmes qui l'affirme. Après avoir organisé une réunion publique en mai avec les acteurs de la féria, ce "think tank" présente 16 propositions pour redonner à la féria de Nîmes l'aura qu'elle avait dans les années 80.

Les arènes de Nîmes
Les arènes de Nîmes © Maxppp -

Nîmes, France

Ces 16 propositions, c'est la compilation des remarques faites à l'occasion de la réunion publique que ManiaNîmes avait organisé en mai. Réunion au cours de laquelle les acteurs de la féria (commerçants, organisateurs de spectacles, responsables culturels, représentants de clubs taurins et même anti-corridas) étaient invités à donner leur avis.

Le constat, c'est que la féria souffre aujourd'hui de plusieurs maux : la désaffection du public pour les corridas, l'augmentation des contrôles d'alcoolémie, le risque terroriste qui réduit le périmètre de la fête ou encore des services de la ville qui imposent plutôt qu'ils ne consultent.

La féria souffre de nombreux maux

Résultat : une fréquentation qui ne cesse de baisser. Pas de chiffres précis, mais le constat est là. La féria n'a plus rien à voir avec celle qui existait dans les années 80. 

Trouver un concept 

Forte de ces constats, Mania Nîmes présente 16 propositions.  Sur la philosophie qui devrait guider les responsables dans leurs futurs choix. L'objectif : faire en sorte que cette féria regagne le peloton de tête des grands événements populaires français.  

"Il y a 8 spectacles taurins aujourd'hui, quand je parle de spectacles taurins, c'est course libre comprise et course à cheval, on ne veut ni les réduire ni les allonger, en revanche on veut permettre à l’aficionado qui vient pour une corrida de pouvoir profiter aussi de l'offre culturelle qui lui est proposée."

Olivier Jalaguier, le président de Mania Nîmes

Tout le monde doit donner son avis

Mania Nîmes souhaite aussi que la feria dure 8 jours et s'achève le dimanche qui précède le lundi de Pentecôte. Qu'il y ait deux pégoulades, pour ouvrir et fermer la manifestation. Qu'on donne davantage de place au cheval et aux traditions camarguaises. Ou encore, que les bars qui sont voisins gèrent mieux la musique....

Toutes ces propositions seront mises en ligne sur le site Facebook de ManiaNîmes. L'association souhaite qu'elles soient partagées et débattues. 

La liste des 16 propositions  - Radio France
La liste des 16 propositions © Radio France - Sylvie Duchesne