Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ferme de Ker Madeleine accueillera ses premiers détenus avant l'été à Saint-Gildas-des-Bois

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

A Saint-Gildas-des-Bois, la ferme de Ker Madeleine accueillera ses premiers détenus en fin de peine avant l'été. Le projet de l'association Sources d'Envol est soutenu par Emmaüs et par l'Administration Pénitentiaire. Le mois dernier, 200 habitants ont manifesté, ils craignent pour leur sécurité.

L'ancienne ferme pédagogique va accueillir des détenus en fin de peine
L'ancienne ferme pédagogique va accueillir des détenus en fin de peine © Radio France - Anne Patinec

A l'écart du village de Saint-Gildas des Bois (3 800 habitants près de Pontchâteau), la ferme de Ker Madeleine doit encore subir quelques travaux avant d'accueillir ses premiers détenus. Ils seront une dizaine de volontaires à y passer de 6 mois à un an pour préparer leur sortie. Tous sont à moins de deux ans de la fin de leur peine et le juge est d'accord pour un placement extérieur. Chacun aura sa chambre, va apprendre à travailler en maraîchage, à traire les vaches, et sera accompagné dans les démarches administratives indispensables. Il devra aussi respecter le règlement intérieur qui impose notamment d'émarger tous les soirs.    

Selon Laura Hurel, initiatrice du projet et directrice de l'association Sources d'Envol, "La circulation sera libre uniquement dans l'enceinte de la ferme. Toute sortie sera soit encadrée, soit effectuée après autorisation.  L'encadrement sera important sur la ferme et c'est ce qui doit permettre le bon fonctionnement de la structure."

La ferme compte 40 hectares
La ferme compte 40 hectares © Radio France - Anne Patinec

Retour en prison possible

Un salarié de l'association sera présent sur le site 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cinq encadrants vont y travailler. Si le détenu ne respecte pas le règlement, un retour en prison peut être envisagé. L'association Sources d'Envol souligne que "ses obligations vont au-delà de ce qui est imposé par l'Administration Pénitentiaire". En Loire-Atlantique, ce genre d'expérience existe déjà sur plusieurs sites (34 places au total) et cela marche bien. Selon Daniel Raveney, le directeur départemental du Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation, "la récidive après un placement extérieur est minime car les gens ont été sécurisés dans un parcours. Quand ils sortent, ils ont un logement, des contacts pour du travail, quelquefois déjà du travail ou un pied vers un autre chantier d'insertion, ce qui fait que la récidive est plus rare"

Banderole hostile

En début de semaine, une banderole hostile au projet a été installée à Saint Gildas des Bois. Elle a été retirée depuis. La mairie et l'association Sources d'Envol ont porté plainte. Le projet de l'association Sources d'Envol est soutenu par Emmaüs et par l'Administration Pénitentiaire. Le Conseil départemental a acheté les 40 hectares de l'exploitation. Le bailleur social Habitat 44 est propriétaire des bâtiments. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess