Société

La fermeture des services publics est-elle inéluctable en zone rurale?

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace mardi 8 avril 2014 à 15:29

La sous-préfecture de Guebwiller.
La sous-préfecture de Guebwiller. © Radio France - Aurélien Colly

A Guebwiller, les élus se mobilisent pour sauver la sous-préfecture. Une réunion était organisée lundi soir pour présenter le projet de fermeture dans le cadre de la mise en place d'une nouvelle carte des sous-préfecture en janvier 2015. Pour l'instant rien n'a été décidé précise le préfet du Haut-Rhin.

«Cette solution est inacceptable» , dans un courrier envoyé au ministre de l’Intérieur, les élus locaux de la circonscription de Guebwiller ne mâchent pas leurs mots. Ils rejettent la fermeture de la sous-préfecture de Guebwiller. Elle se précise après une réunion organisée lundi soir pour leur présenter le nouveau visage de la circonscription.

"La phase de concertation n'est pas terminée"

En janvier 2015, la sous-préfecture de Guebwiller devrait fermer, elle serait rattachée à la sous-préfecture de Thann. La sous-préfecture de Ribeauvillé, qui n’avait déjà plus de sous-préfet, devrait aussi fermer ses portes. Des bureaux pourraient être maintenus dans les deux villes

Pour l’instant, ce projet n’est pas acté, rappelle le préfet du Haut-Rhin. Vincent Bouvier rappelle que la phase de concertation n'est pas terminée. "Il y a eu plusieurs réunions avec les élus depuis septembre dernier. (...) Le préfet de région et moi-même allons aussi nous rendre à Guebwiller dans les semaines à venir pour y rencontrer les élus".

"Il n'y a eu aucune concertation!"

Des élus "en pétard" selon l'expression de Jean-Louis Christ, député maire UMP de Ribeauvillé. «Il n’y a eu aucune concertation avec les élus, j'ai rarement connu ça dans ma vie de parlementaire", déplore-t-il. "On ne peut pas fermer deux sous-préfectures dans la même circonscription.» Les élus locaux ont donc décidé de se mobiliser pour sauver le site de Guebwiller. Selon eux, l’amplitude des horaires d’ouverture est plus importante qu’à Thann, des milliers de dossiers y sont traités chaque année. La sous-préfecture dispose d’un personnel qui a fait ses preuves et de bâtiments adaptés à sa mission de service public. Par ailleurs, les élus rappellent que la sous-préfecture traite de dossiers spécifiques comme la centrale nucléaire de Fessenheim ou encore la maison centrale d’Ensisheim.

L’Alsace compte dix sous-préfectures pour seulement deux départements, une particularité pointée par la cour des comptes en 2012. C’est un héritage de la période allemande. Dans la Bas-Rhin, les sous préfectures d’Haguenau et de Wissembourg ont déjà jumelées. La même sous-préfète pilote par ailleurs les deux sous-préfectures de Thann et Guebwiller. "Une rationalisation est inéluctable dans un contexte de resserrement budgétaire" , souligne le préfet du Haut-Rhin.

L'interview en intégralité du député UMP Jean-Louis Christ

INVITE FBA 7H15 SOUS PREF - MF5 STUDIO

L'interview en intégralité du préfet du Haut-Rhin Vincent Bouvier

INVITE FBA 7H45 SOUS PREF - MF5 STUDIO

Partager sur :