Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La fermeture immédiate des établissements scolaires de Seine-Saint-Denis demandée par Jean-Christophe Lagarde

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le député de Seine-Saint-Denis, Jean-Christophe Lagarde, a écrit ce lundi à Emmanuel Macron pour lui demander "la fermeture immédiate des écoles, collèges et lycées" dans son département.

Jean-Christophe Lagarde écrit au président de la République
Jean-Christophe Lagarde écrit au président de la République © Maxppp - Vincent Isore

Le président de l'UDI et député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde a écrit lundi au président Emmanuel Macron. Il lui demande "la fermeture immédiate des écoles, collèges et lycées" dans son département.

Le virus est très actif en Seine-Saint-Denis

En Seine-Saint-Denis, le taux d'incidence du coronavirus est le plus élevé de France. Certains enseignants ont exercé leur droit de retrait en fin de semaine dernière, notamment au lycée Eugène-Delacroix de Drancy où 22 classes sont fermées ce lundi à cause d'une situation sanitaire très dégradée. 

Il faut fermer avant qu'il ne soit trop tard estime le député

Les tests salivaires et la multiplication des cas de Covid "démontrent une circulation très active du virus" dans les établissements scolaires, souligne Jean-Christophe Lagarde. Il déplore que l'exécutif "ne semble pas prendre la mesure des choses ni les décisions à la hauteur de la situation".  

L'école est devenue un accélérateur de la propagation virale, indique le député de Seine-Saint-Denis. C'est pourquoi le député demande au chef de l'Etat une fermeture immédiate "avant qu'il ne soit trop tard", car la diffusion du virus "remonte naturellement dans les familles et risque de faire exploser notre système hospitalier".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess