Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La fête au concours de labour départemental à Montgaillard-Lauragais

-
Par , France Bleu Occitanie

Malgré l'épidémie de coronavirus, les retrouvailles entre agriculteurs ont bien eu lieu dans le Lauragais ce samedi lors du concours de labour départemental. Il y avait 17 participants pour cet événement organisé par les Jeunes Agriculteurs depuis plus de 40 ans.

Damien au concours de labour départemental organisé à Montgaillard-Lauragais
Damien au concours de labour départemental organisé à Montgaillard-Lauragais © Radio France - Marion Aquilina

Le concours de labour départemental a bien failli être annulé cette année à cause du coronavirus. Heureusement, il a été maintenu et s'est déroulé ce samedi, à Montgaillard-Lauragais, au lieu-dit En Salvy. Ils sont 17 à avoir participé à énième édition du concours organisé par les Jeunes Agriculteurs. Des mesures de sécurité sanitaire ont été appliquées pour que la fête puisse avoir lieu entre les agriculteurs qui terminent tout juste les moissons.

Dorian Biffi, co-président des jeunes agriculteurs pour le canton de Villefranche-de-Lauragais est très content que le concours de labour ait pu se tenir : "Avec le confinement, les gens ont besoin de ressortir, de se voir et passer des moments ensemble tout en respectant les gestes barrières. Ça fait du bien de se retrouver. D'autant plus que ça tombe après les moissons. Ça fait plaisir de se retrouver. Le labour, c'est le travail phare de l'agriculteur même s'il se pratique de moins en moins. C'est symbolique. On ne se voyait pas ne pas le faire à cause du covid-19 !"

Les tracteurs des participants au concours de labour à Montgaillard-Lauragais
Les tracteurs des participants au concours de labour à Montgaillard-Lauragais © Radio France - Marion Aquilina

Les 17 participants au concours de labour sont très fiers. Damien a 19 ans, bientôt 20. Il vit à Maurens. C'est la 5e année qu'il participe. Il explique pourquoi il adore ça : "C'est la précision, la terre, le travail de la terre, l'amour du travail bien fait. C'est festif ! Peu importe le résultat, à la fin tout le monde aura le coup à boire !" À part les bières, il y a aussi la passion pour les tracteurs. Louis âgé de 12 ans regarde les engins avec son père : "Mon père est agriculteur donc ça m'intéresse de savoir comment on laboure. Je m'y connais sans m'y connaître. Pour les tracteurs, je sais conduire un peu, en tout cas je reconnais les marques !" Son père, Serge, a longtemps fait partie des jeunes agriculteurs : "Mon premier concours de labour, j'avais 13 ans. C'était un moment de fête pour les plus jeunes. C'était les vacances, c'était un moment où on conduisait le tracteur sans pression. C'est magique, c'est un grand moment !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess