Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La fête de l'Aïd-El-Khébir se prépare déjà dans la Loire

lundi 25 juillet 2016 à 18:56 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

La fête de l'Aïd-El-Khébir doit se tenir autour du 12 septembre. Mais c'est dès maintenant que les croyants peuvent réserver leur mouton à la mosquée de Montreynaud, à Saint-Étienne.

L'abattoir temporaire de Saint-Étienne en 2015
L'abattoir temporaire de Saint-Étienne en 2015 © Radio France - Anne-Laure Bousiges

Saint-Étienne, France

L''Aid-El-Kebir aura lieu le 12 septembre, mais vous pouvez déjà commander un mouton pour la fête du sacrifice à la mosquée de Montreynaud. Le dispositif lancé l'an dernier sera renouvelé cette année : trois abattoirs pour les ovins (Andrézieux-Bouthéon, Charlieu et le site temporaire de Saint-Étienne), un abattoir pour les bovins à Feurs.

L'an dernier 2 800 moutons et 550 bovins avaient été abattus dans la Loire. Pratiquement 8 fois plus que l'année précédente. Mais entre temps deux abattoirs (Saint-Étienne et Andrézieux) avaient vus le jour. Et cette année, la préfecture de la Loire espère augmenter encore le nombre de bêtes abattues sur ces sites qui pourraient accueillir jusqu'à 5 000 moutons au besoin. Car la première expérience réussie l'an dernier, doit rassurer les familles musulmanes selon Nathalie Guerson la directrice départementale de protection des populations.

N.Guerson, directrice départementale de la protection des populations

La préfecture de la Loire va comme l'année dernière interdire la vente de moutons vivants un mois avant l'Aïd pour éviter les abattages clandestins. Du 20 août au 20 septembre les 2 600 éleveurs de la Loire et des départements limitrophes n'auront donc plus le droit de vendre des moutons vivants. 19 procès verbaux avaient été dressés en 2014. Mais ce chiffre a fortement baissé l'an dernier (seulement 5 PV) grâce l'ouverture de l'abattoir d'Andrézieux et du site temporaire de Saint-Étienne, les structures officielles ont pu mieux répondre à la demande. De quoi séduire les 5 à 8 000 familles qui fêtent l'Aïd dans le département rassurées par l’expérience réussie de l'an dernier : des rites respectés pendant l'abattage, la possibilité de suivre son animal, via une caméra ou dans un couloir visiteur, et surtout des conditions sanitaires irréprochables .

Cette année encore 23 inspecteurs vétérinaires seront mobilisés dans les abattoirs pendant l'Aïd, sans compter les 20 agents de la DDP accompagnés des services de police et de gendarmerie qui chercheront à identifier d’éventuels abattoirs clandestins.