Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La fête votive de Clarensac en toute sécurité

jeudi 24 août 2017 à 18:14 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère

La fête votive à Clarensac s'achève ce dimanche. La commune gardoise est l'une des 56 signataires de la "charte de prévention des consommations à risques". Une façon de préserver des fêtes parfois sujettes aux dérives. À Clarensac, un minibus raccompagnera les "fétards" en toute sécurité.

Un minibus pour rentrer à son domicile en toute sécurité.
Un minibus pour rentrer à son domicile en toute sécurité. - Prefecture du Gard

Clarensac, France

La fête votive de Clarensac se tient jusqu'à ce dimanche. Une tradition qu'il faut préserver.

La petite commune de la Vaunage, comme 58 communes gardoises, est signataire de la "charte de prévention des consommations à risques". La fête, l'alcool et ou la drogue, conduisent parfois à des débordements qui nuisent à l'image des fêtes votives et créent des soucis de sécurité publique.

À Clarensac, un stand de prévention a été mis en place depuis deux ans, avec dont un éthylotest. On commence à ressentir les premiers effets bénéfiques de cette prévention.

Marjorie Enjelvin, maire de Clarensac.

Et pour la première fois cette année, ceux qui ont abusé seront raccompagnés en minibus. Un véhicule de huit places qui servira bien sûr toute l'année à la commune.

"Nous ne pouvons plus faire la fête comme nos parents. Nous devons nous adapter."

Garantir la sécurité de tous, c'est aussi mieux défendre la pérennité des fêtes votives.

Adapter nos traditions aux réalités du temps.