Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La fête votive de Valergues s'est adaptée au Covid-19

-
Par , France Bleu Hérault

La commune de Valergues (Hérault), près de Baillargues, organise ce weekend sa fête votive. Elle est l'une des rares du département à avoir maintenu les festivités, mais toute l'organisation a dû être repensée.

Les accès aux espaces de fête ont été limités pour réduire la possibilité de voir se former des attroupements
Les accès aux espaces de fête ont été limités pour réduire la possibilité de voir se former des attroupements © Radio France - Elena Louazon

En cette fin de juillet, des fêtes votives auraient dû avoir lieu dans plusieurs villages de l'Hérault. Crise sanitaire oblige, elles sont annulées dans la plupart des communes. Mais à Valergues, 2.000 habitants, le comité des fêtes s'est mobilisé et a insisté auprès de la mairie et de la préfecture pour pouvoir organiser l’événement, qui se tient depuis vendredi 24 juillet, dans une ambiance un peu particulière. 

Une fête en accès limité

La foule qui accompagne les taureaux pour l'abrivado ferait presque oublier que, ce qui était considéré comme traditionnel, a dû être repensé cette année. Depuis deux semaines et la fin de l'état d'urgence sanitaire, mairie et organisateurs ont travaillé à rendre possible ce moment. "Ce qui est important, c'est de _pouvoir soutenir les commerçants, les manadiers_, les intermittents du spectacle, explique Mathieu Baisset, le président du comité des fêtes Lou Seden. On peut réaliser des fêtes réduites et continuer à soutenir, surtout financièrement. Il faut que les taureaux mangent, que les manadiers mangent, que les commerçants mangent. C'est pour ça qu'on l'a fait", insiste-t-il.

C'est un soutien moral et financier à toutes les personnes qui ont vécu cette crise de plein fouet. Et ça resserre un peu les liens du village
- Mathieu Baisset

Les organisateurs veulent soutenir le secteur

Pour s'assurer que les conditions sanitaires pourraient être réunies, la mairie s'est tournée vers les communes qui ont pu maintenir leurs fêtes, Pérols et Lunel notamment. Le programme des festivités a été revu à la baisse. "Un seul parcours a été arrêté pour l'abrivado et il est plus court, souligne Patrice Foutieau, l'adjoint au maire en charge de la sécurité. Pas de toro-piscine, pas de jeux de gardians. Toutes ces manifestations qui pouvaient engendrer des populations et ne pas pouvoir appliquer les mesures ont été supprimées", résume-t-il. Les horaires des soirées ont été réduits d'une heure le soir également. 

En parallèle, l'accès aux zones de vente de nourriture et de boisson sont contrôlés à l'aide de bracelet d'entrées. Le port du masque est obligatoire pour y entrer, ainsi qu'un lavage de main au gel hydroalcoolique. Propriétaire d'un bar sur la place, Frédéric Ramès a même dû entourer son établissement de grillages. "On a tout fermé, explique le gérant en montrant les barrières. On a deux petits vigiles qui viennent et qui nous sécurisent le soir. Et après, on essaie de s'adapter, selon le bon vouloir des gens. On a la chance d'avoir une grande terrasse, on en profite, les tonneaux sont espacés, le comptoir interdit. Après, les gens rapprochent parfois les tables, et on ne peut pas tout gérer."

Le parcours des abrivados a été réduit cette année
Le parcours des abrivados a été réduit cette année

Le retour à une fête de village

La crainte de voir débarquer à Valergues des habitants de villages proches en manque de fête ne s'est pas réalisée. Le public est moitié moins nombreux que les autres années, et surtout quasi-exclusivement originaire du village. Une ambiance "familiale à l'ancienne", résume un festayre, dont se réjouissent les organisateurs et qui plaît aux plus anciens. "C'est mieux que d'habitude, je dirais !, s'enthousiasme Josée. Il y avait moins de monde, les amis, la famille, et c'était très convivial".

Trop familial pour les plus jeunes, comme Elena, 20 ans, en mal d'ambiance et de nouvelles rencontres. "Pour l'instant c'est un peu pourri, se désole la jeune femme. Il n'y a _pas trop d'ambiance_, il n'y a surtout que des adultes. Ce soir ce sera mieux", prophétise-t-elle. La fête doit durer jusqu'en fin de soirée dimanche 25 juillet.

Reportage à Valergues

Choix de la station

À venir dansDanssecondess