Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La fin des dépôts sauvages à Sainte-Colombe-de-la-Commanderie

-
Par , France Bleu Roussillon

Après la fermeture de l'un des locaux à poubelles de Sainte-Colombe-de-la-Commanderie, la commune respire de nouveau. Ce village des Pyrénées-Orientales subissait depuis plusieurs années les dépôts sauvages de certains automobilistes.

Ce local poubelles est fermé depuis le début d'année, à Sainte-Colombe, après un incendie.
Ce local poubelles est fermé depuis le début d'année, à Sainte-Colombe, après un incendie. © Radio France - Suzanne Shojaei

C'est un vieux dossier, à Sainte-Colombe. Le local poubelles situé au bord de la départementale 18, en allant vers Terrats, est désormais fermé. C'était l'un des locaux du village destinés aux déchets. Mais depuis l'incendie survenu en fin d'année dernière, le lieu est devenu inutilisable. "Je pense que quelqu'un a déposé des cendres encore chaudes", suppose le maire, Jérôme de Maury. 

Car les 155 habitants de Sainte-Colombe-de-la-Commanderie sont habitués aux dépôts sauvages. Des automobilistes profitaient du petit parking en face du local poubelles pour stationner et déposer toutes sortes d'objets. "Des meubles, de la ferraille, se souvient Elodie, qui habite le centre du village. Parfois, on n'avait plus la place de mettre nos poubelles, donc ça débordait et ça sentait mauvais."

"Ça devenait insupportable." - Jérôme de Maury, maire de Sainte-Colombe-de-la-Commanderie

Matelas, pneus, télés ou cartons

Jérôme de Maury ne peut même pas citer tout ce qu'il a pu découvrir dans ce local. "Des matelas, des pneus, des télés, des cartons, des sacs de déchets verts, _de la porcelaine, du plâtre, du bois_. Ces déchets devraient normalement être apportés en déchetterie.

Après l'incendie, la mairie a déplacé ce local vers le centre de Sainte-Colombe. Désormais sur la place du village, le local poubelles est à l'abri des regards. "Les habitants savent où il se trouve. Mais il n'est pas visible depuis la route", précise le maire.

Chaque jour, 1.000 voitures emprunte cette route. Reportage de Suzanne Shojaei.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess