Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La fin du changement d'heure ? En Provence, vous êtes pour

jeudi 25 octobre 2018 à 19:42 Par Maxime Bacquié, France Bleu Provence

C'est peut-être la dernière fois qu'on passe à l'heure d'hiver ce week-end. La commission européenne a demandé le mois dernier la fin de cette tradition mise en place sur le continent en 1976 pour réaliser des économies d'énergies. En Provence, vous soutenez cette démarche.

Le changement d'heure a été mis en place au niveau européen en 1976 pour faire des économies d'énergies.
Le changement d'heure a été mis en place au niveau européen en 1976 pour faire des économies d'énergies. - Maxppp

Bouches-du-Rhône, France

Le résultat de la grande consultation citoyenne lancée l'été dernier par la Commission européenne était sans appel : 84 % des 4,6 millions d'Européens qui ont participé à ce sondage demandent la fin du changement d'heure. Le 12 septembre dernier, la Commission européenne a donc demandé la fin de cette tradition mise en place en Europe en 1976, après le choc pétrolier de 1973, pour réaliser des économies d'énergie. 

Selon l'Ademe (l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), ce changement d'heure permettait ces dernières années d'économiser en France l'équivalent de la consommation en éclairage de 800.000 ménages. De l'électricité consommée en moins, qui correspond à environ 44.000 tonnes de CO2 économisé en une année. Ce n'est pas rien, mais c'est donc bientôt terminé. 

Le soleil se couche une demi-heure plus tôt à Marseille qu'à Brest

Avant le mois de mars 2019, chaque État membre va devoir décider s'il reste définitivement à l'heure d'été ou l'heure d'hiver. Les gouvernements de chaque pays vont trancher et on pourrait donc se retrouver avec un décalage d'une heure avec nos voisins belges ou italiens en fonction des choix opérés. 

Ce choix risque d'ailleurs d'être délicat en France entre ceux qui préfèrent l'heure d'été et son soleil qui se couche plus tard et ceux qui militent pour l'heure d'hiver, plus proche de l'heure solaire. En fonction des régions, les heures de lever et de coucher du soleil sont également très différentes, ce qui pourrait compter au moment de se décider. Le soleil se lève et se couche une demi-heure plus tôt à Marseille qu'à Brest.

Plutôt heure d'été ou heure d'hiver ? France Bleu Provence vous a posé la question

"Moi j'ai horreur du changement d'heure, ça me perturbe, je mets une semaine à chaque fois à m'adapter. Je dors mal surtout, du coup le matin je me réveille plus tard," témoigne Jacqueline, une habitante d'Aix-en-Provence favorable à la fin du changement d'heure. D'ailleurs lors de la consultation lancée par la commission européenne, 76 % des répondants ont estimé avoir une "expérience négative", voire "très négative"avec le changement d'heure, et donc de rythme. 

50 % d'accidents en plus impliquant des piétons

Le passage à l'heure d'hiver est par ailleurs particulièrement accidentogène pour les piétons et les cyclistes, moins visibles à la sortie de l'école ou du travail, au moment où la nuit tombe. Le nombre d'accidents impliquant des piétons augmentent par exemple de 50 % entre 17h et 19h les jours qui suivent le passage à l'heure d'hiver.