Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La fin du changement d'heure n'est pas prévue avant 2021, au mieux

-
Par , France Bleu

Ce week-end on passe à l'heure d'hiver. Dans la nuit de samedi à dimanche, on recule nos montres. On gagne une heure de sommeil dimanche matin, et ce ne sera pas la dernière fois. La fin du changement d'heure a été votée par les eurodéputés, mais le texte est en sommeil.

La fin du changement d'heure n'est pas prévu avant 2021, au mieux.
La fin du changement d'heure n'est pas prévu avant 2021, au mieux. © Maxppp - SYLVIE CAMBON

Ce week-end, comme depuis plus de quarante ans (1976), nous changeons d'heure. Dans la nuit de samedi à dimanche, il faudra reculer nos montres d'une heure. Les fêtards profiteront d'une heure de plus tout comme les dormeurs. Pourtant la fin de ce changement a été votée, mais les états membres ne se sont pas encore prononcés.

La fin du changement d'heure pas avant 2021

Une proposition de directive adoptée en mars 2019 par les eurodéputés (410 voix pour, 192 contre, 51 abstentions) prévoit d'en finir avec ce changement d'heure, comme le veulent, à 84 %, les cinq millions d'européens consultés en ligne

En mars 2019 à 57% les Français ont même dit qu'ils voulaient rester à l'heure d'été dans une consultation de l'Assemblée nationale réunissant 2,1 millions d’internautes. Officiellement le changement d'heure devrait s'arrêter en 2021 : mars pour ceux qui veulent rester à l’heure d’été, octobre pour ceux qui préfèrent l’heure d’hiver.

Les états membres ne se sont pas encore prononcés 

Cette date de 2021 semble compromise depuis les déclarations en juin de la présidence roumaine rappelant que le Conseil ne s'est pas encore prononcé. 

Une majorité qualifiée d'États membres devra également soutenir le texte final négocié avec le Parlement européen. Les États membres procèdent à des consultations, tant en interne qu'avec les pays voisins, afin de finaliser leurs positions. En attendant, le texte est en sommeil.

Pas d'étude d'impact

La proposition est également mise à mal par un document du service juridique du conseil de l'UE du 7 juin 2019. Il critique la méthode de la commission européenne au moment de la proposition initiale, le 12 septembre 2018. 

Par exemple, aucune étude d’impact n’a été faite avant cette proposition, lancée trop tôt simplement pour "montrer qu’on réagissait rapidement à la consultation citoyenne de l’été 2018" précise à France Bleu Lucas Tripoteau l’assistant parlementaire de l'eurodéputée Karima Delli en charge du dossier.

Le soleil se lèverait à 9h45

Il apparaît par exemple que si la France reste à l'heure d'été, en décembre le soleil se lèverait à 10 heures moins le quart le matin

On serait obligé de laisser la lumière allumée plus tard. On dépenserait plus d'électricité, contrairement à l'objectif initial du passage à l'heure d'été en 1976. Il s'agissait, après le choc pétrolier de 1973, d'adapter la lumière du jour aux horaires de travail pour économiser l'énergie.

Mais rester à l'heure d'hiver, c'est la fin des terrasses bondées l'été. Cela entraînerait une perte d'activité, mais aussi une visibilité réduite au volant (47% d'accident corporels en plus lors du passage à l'heure d'hiver). Sans compter les effet sur la santé, le rythme du sommeil ou sur l'élevage

Dans le monde, une soixantaine de pays change d'heure. Mais déjà plusieurs pays comme la Chine, la Russie ou encore la Turquie y ont renoncé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu