Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La fin du "tout 30 km/h" à Bègles : retour à 50 km/h pour les zones hors rocade

-
Par , France Bleu Gironde

En juillet dernier, le maire écolo de Bègles a décidé de passer toute la ville à 30 km/h, comme un engagement local contre le réchauffement climatique et un moyen d'encourager la pratique du vélo. Trois mois plus tard, certains tronçons repassent à 50 km/h.

Retour des panneaux 50 km/h à Rives d'Arcin dans la commune de Bègles, ville passée au "tout 30 km/h" il y a trois mois.
Retour des panneaux 50 km/h à Rives d'Arcin dans la commune de Bègles, ville passée au "tout 30 km/h" il y a trois mois. © Radio France - Fanny Ohier

Bègles, France

Pendant trois mois, la ville de Bègles a été la première ville de France à tester la limitation à 30 kilomètres heure dans toutes les rues. Mais la première phase de test se solde depuis lundi 30 septembre par le retour de toutes les zones extra-rocade à 50 kilomètres heure. La rue Louis Blériot qui passe par dessus la rocade, la zone d'activités Rives d'Arcin et le quai Wilson, le long de la rocade, sont concernées.

La limitation vise à réduire la pollution, le bruit des véhicules mais aussi à augmenter la sécurité des vélos et des piétons, soit favoriser les moyens de transports "doux". Mais depuis lundi 30 septembre la mairie écolo fait marche arrière dans les zones périphériques de la ville, où les mesures de vitesse ont révélé que la réglementation avait été peu respectée.  

Pas de rétropédalage, pour le maire Clément Rossignol Puech. Simplement, l'expérimentation n'a pas pris dans certaines zones. "On a essayé, on a tenté le coup !", lance-t-il, "mais sur certaines parties de la commune ça ne fonctionne pas bien donc on ne va pas s'arc-bouter sur une mesure qui doit être adaptée." Il n'exclut pas que de nouvelles zones repassent à 50 km/h dans les mois qui viennent. 

Le reste de la ville demeure à 30 km/h : Clément Rossignol Puech considère que le bilan sur ces trois premiers mois est encourageant. "85 % des véhicules sont passés d'une vitesse de 44 km/h à 40 km/h sur la commune, c'est-à-dire une diminution de 9%", selon lui. Car il insiste : le but de la mesure est d'encourager les automobilistes à réduire leur vitesse et non de les sanctionner. 1 200 contraventions ont bien été dressées depuis juillet mais c'était le fait d'une policière "trop zélée". Clément Rossignol Puech affirme négocier leur annulation avec la police nationale et aucune nouvelle verbalisation ne devrait tomber. Les contrôles restent pédagogiques dans un premier temps. 

Pour rendre plus lisible la limitation à 30 km/h, la mairie va d'ailleurs peindre une nouvelle signalétique au sol et installer des "radars pédagogiques" dans toute la ville. Ces panneaux qui donnent la vitesse du véhicule, en vert si vous êtes à la bonne allure, en rouge si vous la dépassez. m

Choix de la station

France Bleu