Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La fondation 30 millions d'amis aide Belfort à stériliser ses chats errants

mercredi 11 novembre 2015 à 15:19 Par Emilie Pou et Jérémie Pignard, France Bleu Belfort-Montbéliard

La mairie de Belfort mène depuis un an et demi une politique de stérilisation pour limiter le nombre de chats errants dans la ville. Mais face aux dépenses que cela engendre, la fondation 30 Millions d'Amis a décidé de lui venir en aide.

La ville de Belfort tente de freiner la prolifération des chats errants
La ville de Belfort tente de freiner la prolifération des chats errants © Maxppp - Julio Pelaez

Belfort, France

85,50 euros pour stériliser un mâle, 116,50 euros pour une femelle. Vouloir limiter la prolifération des chats errants qui pullulent dans les rue de la ville de Belfort a un coût... et l'addition peut vite devenir salée ! La fondation "30 millions d'amis" en est bien consciente et a donc décidé d'apporter son aide aux mairies qui en font la demande. C'est dans ce cadre que la ville de Belfort vient de signer une convention avec l'association de défense des animaux. Cette dernière va aider financièrement à la stérilisation des chats à hauteur de 60 euros par mâle et de 80 euros par femelle.

"Améliorer le bien être de l'animal"

"C'est quand même un budget conséquent. Cela va nous permettre d'aller plus vite pour traiter les foyers de chats qui ne sont pas stérilisés.", explique Christiane Einhorn, conseillère municipale chargée de la protection des animaux. "Car si on ne les stérilise pas, les chattes arrivent à faire jusqu'à trois portées par an donc c'est une catastrophe..." Pour la fondation 30 millions d'amis, cette aide est aussi un moyen d'améliorer le bien être de l'animal. "Les communes sont obligées d'avoir un contrat avec une fourrière, sauf que tout animal errant n'aura pas la possibilité ensuite de trouver une famille d'accueil où il sera aimé. Donc le mieux pour eux c'est qu'ils soient stérilisés et remis sur site pour que l'animal puisse finir ses jours tranquillement." , explique Arnold Lhomme, en charge du dossier à la fondation.

Replacés sur des points de nourrissage

Cette aide vient également appuyer une politique plus globale menée depuis un an et demi par la ville de Belfort . A savoir capturer des chats errants, les stériliser pour les replacer ensuite sur des points de nourrissage dans différents quartiers. "Ils sont nourris et surveillés en cas de problème sanitaire ou si un animal est blessé.", rassure Christiane Einhorn. Le quartier des résidence et le centre ville doivent encore accueillir ces points de nourrissage. Un dispositif qui a jusqu'à présent permis de stériliser 70 chats.

Christiane Einhorn rappelle le coût de cette politique de stérilisation