Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La fontaine de la gare SNCF de Tours condamnée?

lundi 16 avril 2018 à 6:24 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

Créée en 1994, la fontaine de la gare de Tours et sa verrière sont aujourd'hui victimes du temps. Infiltrations, casse, la ville se pose des questions.

Capture Google Maps
Capture Google Maps - Capture Google Maps

Indre-et-Loire, France

Les Tourangeaux connaissent bien la fontaine de la gare SNCF et sa coque de verre créée en 1994 par l'architecte Jean Nouvel et le paysagiste Yves Brunier. Cette coque de verre qui supporte chaque jour la retombée des jets d'eau de la fontaine est devenue dangereuse au fil des ans. En clair, le verre est fendu, l'eau coule dans le parking en sous-sol, et cela pose bien évidemment des problèmes de sécurité. Des expertises sont en cours et la ville s'interroge sérieusement sur l'avenir de cette fontaine.

L'ouvrage a mal vieilli et il est aussi l'objet de malveillances comme le confie Myriam Le Souef, l'adjointe au maire en charge des parcs et jardins: 

Elle était très réussie cette fontaine et puis au fil des années on a eu énormément de problèmes. Jamais d'accidents heureusement. En plus, on a des dégradations volontaires, des boules de pétanques qui sont jetées, des bouteilles, toute sorte d'objets lourds, ce qui entraîne régulièrement des réparations.

A ces dégradations il faut ajouter la déformation des matériaux au fil du temps, le verre et le métal ne réagissent pas de la même façon à la chaleur. Aujourd'hui, la coque en verre de cette fontaine que les tourangeaux comparent à un scarabée, une carapace de tortue ou un bijou de verre, est donc fendue et les infiltrations d'eau se succèdent. L'avenir de l'ouvrage est suspendu à trois scénarios.

La ville doit choisir entre poursuivre les réparations, remplacer par une oeuvre identique, ou supprimer cette fontaine dans le cadre d'un réaménagement total de la place de la gare. Nous choisirons en fonction du résultat des expertises-Myriam Le Souef

Ce sont les services de construction et des espaces verts de la ville accompagnés d'experts qui se penchent sur cette fontaine. L'avenir de la fontaine est aussi une question de coût. Par exemple, la réparation coûterait seulement 38 000 euros, alors que le remplacement par une fontaine identique coûterait 300 000 euros.