Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mondial 2018 de football

EN IMAGES - Un Dijonnais assiste à la finale de la coupe du monde à Moscou

lundi 16 juillet 2018 à 17:14 Par Philippe Renaud et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Il est parti, samedi en début d'après-midi pour revenir en France tôt ce lundi matin. Quand il a appris que la France était en finale, Pierre-Henri, ce dijonnais chef d'entreprise a organisé ce déplacement express pour encourager les bleus. Témoignage.

Pierre-Henri et son beau-frère ce dimanche 15 juillet à Moscou pour la finale de la coupe du monde
Pierre-Henri et son beau-frère ce dimanche 15 juillet à Moscou pour la finale de la coupe du monde - Pierre-Henri

Dijon, France

. - Aucun(e)
. - Pierre- Henri

Pierre-Henri n'est pas un fan inconditionnel de foot, mais lorsque les bleus 2018 se sont qualifiés pour la finale, il s'est revu 20 ans avant. Pierre-Henri était âgé de 15 ans quand la génération Zidane a remporté sa première étoile : 

" J'avais envie de revivre 98, à cette époque j'étais dans les rues de Dijon avec mes copains, là je voulais être dans le stade à Moscou." 

Accompagné de son beau-frère, le voilà engagé dans un périple pour obtenir les billets d'avions et les places pour le sacre annoncé des bleus. Il partira samedi à 14h pour rentrer à Paris à 7h ce lundi matin, avec des images et des émotions plein la tête

Selfie avant la finale  - Aucun(e)
Selfie avant la finale - Pierre-Henri

Il y a évidemment cette ambiance folle dans le stade, l'explosion de joie dans la délégation tricolore sur l'ouverture du score, puis le stress et la délivrance lorsque la France mène 4 buts à 1. 

Magnifique, se rappelle Pierre-Henri mais le plus fou dit-il, c'était à l'ambassade de France, ou les supporteurs des bleus se sont retrouvés vers 14 h ce dimanche 15 juillet : "il y a eu ensuite un convoi dans le métro de Moscou, jusqu'au stade, tout le monde chantait, on était peint sur le visage, et des gens nous arrêtaient pour prendre des photos. On a croisé des croates, des russes, il y avait une super ambiance.

Des frissons, aussi forcément pendant la marseillaise, et peut être un peu plus encore à la fin de la rencontre lors du tour d'honneur des Bleus. Pierre-Henri et son beau-frère se sont retrouvés a quelques 10 mètres des champions du monde, le drapeau tricolore tendu vers les héros et attrapé au vol par Steven N'Zonzi. 

Vidéos : compte Facebook de Pierre-Henri