Société

La fronde anti-Linky gagne la Corrèze

Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin mardi 12 avril 2016 à 19:33

L'ancien, et le nouveau compteur intelligent Linky
L'ancien, et le nouveau compteur intelligent Linky © Radio France - Olivier Lebrun

Les premiers compteurs communicants d'ERDF sont installés à Brive uniquement pour l'instant depuis décembre dernier. Et des Brivistes se posent des questions, voire certains refusent leur installation. ERDF reconnaît avoir reçu quelques lettres de refus.

ERDF ne donne pas de précisions. "Ça reste des petits chiffres" assure Isabelle Chevalier, la directrice d'ERDF Corrèze. Mais preuve des interrogations que suscite Linky, le succès d'une réunion publique il y a quelques jours à Brive , réunion organisée  par la fédération d'association Corrèze Environnement. 250 personnes sont venues. Selon la présidente  Jeanne Wachtel, une cinquantaine de personnes auraient annoncé leur intention de refuser le compteur.

Des analyses complémentaires

Et certains l'ont déjà fait. Une habitante du quartier d'Estavel (qui préfère rester anonyme) a envoyé sa lettre en janvier. "On joue à l'apprenti sorcier. On ne connaît pas les conséquences qu'il va y avoir sur le plan de la santé". Comme beaucoup elle demande des tests complémentaires avant d'accepter ou pas le nouveau compteur. Pour ERDF la fronde est un vrai casse-tête. "Il y a beaucoup de choses qui circulent sur Internet et le pire côtoie le meilleur, explique Isabelle Chevalier. Et il faut arriver à faire la part des choses".

Un collectif anti-Linky à Tulle.

Isabelle Chevalier ne ménage pas sa peine pour expliquer ce qu'est Linky et pour tenter de déjouer les arguments des frondeurs. La directrice est intervenue notamment lors de plusieurs conseils municipaux de communes pour présenter le dispositif aux élus, qui eux aussi se posent de nombreuses questions. Même si en Corrèze aucune commune n'a à ce jour délibérer pour refuser Linky comme d'autres l'ont fait ailleurs en France. Mais la fronde semble aller plus vite  qu'ERDF. Un collectif est ainsi en gestation à Tulle, alors que la préfecture de la Corrèze n'aura Linky qu'à partir de 2017.

Partager sur :