Infos

La galère continue pour les 120 locataires d'un immeuble de Tours Nord privé d'électricité

Par François Desplans, France Bleu Touraine et France Bleu mercredi 10 août 2016 à 11:10

Dans cet immeuble, 120 personnes vivent toujours sans électricité depuis plus de 10 jours
Dans cet immeuble, 120 personnes vivent toujours sans électricité depuis plus de 10 jours © Radio France

Toujours pas de lumière ni d'eau chaude au 108 avenue Maginot. Et cela dure depuis plus de 10 jours. C'est ici, dans l'ancien hôtel Liberté qu'EDF a décidé de couper l'électricité fin juillet. En cause, un litige avec le propriétaire de l'immeuble, une SCI qui refuse de payer ses factures.

Depuis plus de 10 jours maintenant, les 120 locataires de cet immeuble doivent vivre sans électricité. Pas de lumière, pas d'eau chaude, impossible de cuisiner, la vie quotidienne est devenue plus que pénible pour tous ces habitants. Des personnes seules, des travailleurs pauvres, mais aussi des familles en grande précarité et des migrants.

Yannick : " Plus ça va et plus ça devient dûr de vivre ici"

Le maitre-mot c'est la débrouille. " On se réunit tous les soirs au pied de l'immeuble pour manger tous ensemble autour d'un barbecue. Chacun achète ce qu'il peut et le propriétaire nous ramène de la viande."

Pour manger, les habitants se réunissent tous les soirs autour d'un barbecue - Radio France
Pour manger, les habitants se réunissent tous les soirs autour d'un barbecue © Radio France

Des canapés sont disposés tout autour. De loin, on se croirait à une fête des voisins. Mais aujourd'hui, le moral n'y est plus et tous perdent patience.

J'en peux plus de manger des merguez tous les soirs. C'est pas une vie !"

Les premières opérations de relogement s'organisent

Problème, seul un quart des locataires peut prétendre à un logement social. Les démarches sont en cours, les services du département sont en lien constant avec les trois bailleurs sociaux d'Indre-et-Loire. Une solution devrait être trouvée d'ici la fin du mois pour 17 à 18 locataires. Une commission d'attribution des logements sociaux se tient d'ailleurs ce mercredi 10 août.

Mais pour tous les autres, qui n'ont pas de revenus ou qui n'ont pas de papier, seul le 115 pourra leur trouver un autre hébergement d'urgence.

Le reportage de François Desplans

Partager sur :