Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gares de Magalas et Bédarieux dans l'Hérault débroussaillées grâce à des poneys

-
Par , France Bleu Hérault

C'est une première dans l'Hérault : SNCF-Réseau se lance dans l'éco-pâturage. Après Bédarieux, cinq poneys ont été installés à Magalas pour brouter les bords de la gare. Une expérimentation réalisée aussi dans l'Aude et le Gard avant d'envisager de généraliser ce type de débroussaillement plus écolo

Cinq poneys ont été installés à la gare de Magalas pour brouter un hectare de broussaille
Cinq poneys ont été installés à la gare de Magalas pour brouter un hectare de broussaille © Radio France - Stéfane Pocher

La méthode est écologique, rentable et surtout sans aucun bruit. Des mini-poneys viennent d'envahir pour trois semaines la gare de Magalas au nord de Béziers. SNCF-Réseau a décidé de faire appel à la société ardéchoise Ecozoone pour nettoyer ses espaces. Début janvier, les animaux avaient été déployés à Bédarieux, pour les mêmes raisons. Cet animal est en mesure de manger cinq kilos de végétations par jour.

Un hectare de terrain à nettoyer en trois semaines

L'expérimentation éco-pâturage est menée en Occitanie depuis un an. Les mini-poneys sont parqués dans un espace entouré de grillage électrifié pour éviter qu'ils ne vadrouillent. L'éco-pâturage contribue notamment à la conservation de la biodiversité et diminue l’impact environnemental (zéro bruit, zéro émission de CO2). C’est un mode de gestion écologique des milieux naturels. Plus sélectif que le fauchage mécanique, il permet la régénération du boisement. 

Cette alternative aux pesticides et au fauchage mécanique est une volonté nationale de l'entreprise. L'idée est d'avoir recours ensuite à l'éco-pâturage sur des talus, le long des voies, y compris celles ayant un plus grand nombre de passages de trains.

À Magalas, quatre trains électrifiés s’arrêtent chaque jour dans cette gare (deux dans chaque sens entre Béziers et Neussargue). L'établissement n'est plus ouvert au public, mais les voyageurs peuvent prendre un train. 

SNCF-Réseau a déjà eu recours à ce type de nettoyage à Bédarieux.

D'autres sites dans l'Hérault sont envisagés mais rien encore de très précis. Alès a été la toute première ville en Occitanie. L'expérimentation a aussi été menée à Beaucaire et le Grau-du-Roi dans le Gard et à Trèbes dans l'Aude. À Bédarieux trois hectares ont été broutés pendant un mois et demi par les poneys.

Chaque configuration est différente. L'avantage de cette intervention permet une repousse plus lente des végétaux. "C'est bien plus rentable" explique Jean-François Dinnat, responsable du pôle maintenance voie SNCF-Réseau.

"Les lieux retenus ne sont pas le fruit du hasard. C'est un échantillon des différents types de configuration. La finalité est de traiter à terme des lignes à grande vitesse. Il faut aussi retenir des bêtes qui ne seront pas effrayées par le passage des trains"

Le débroussaillage est plus rentable, et plus efficace qu'une intervention mécanique

L’éco-pâturage fait un retour en force

Cette pratique de gestion naturelle de nos espaces verts réduit les impacts environnementaux et permet de préserver la biodiversité, tout en limitant les coûts et en préservant des espèces rustiques, issues des races locales. Dans les Avants-Monts, cette initiative complète d'autres démarches de pastoralisme avec des éleveurs locaux, les vignerons et des propriétaire de parcelle du territoire les Avants-Monts.

Le berger reste avec ses bêtes 24h/24 pendant ces trois semaines d'intervention

Contrairement aux moutons, le poney est plus adapté à des petites surfaces. Cet animal mange cinq kilos par jour. Son installation est moins contraignante. Le mouton mange trop vite. ''C'est pour cette raison qu'il a besoin de plus grands espaces'' explique le berger Noureddine Guerbati. 

Cinq poneys ont été installés à la gare de Magalas pour brouter un hectare de broussaille

Participez à la consultation #MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ?

Avec "Ma solution", France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess