Société

135 caméras pour surveiller la gare SNCF de Montpellier

Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault jeudi 15 décembre 2016 à 17:59

La salle de commandement de l'hôtel de police de Montpellier
La salle de commandement de l'hôtel de police de Montpellier © Radio France - Sébastien Garnier

Depuis cet été, les 135 caméras de vidéoprotection installées en gare Saint-Roch sont reliées au commissariat de police de Montpellier. Objectif : rassurer les passagers et permettre aux policiers d'être plus efficaces lors des interventions.

Les 135 caméras sont en place depuis l'ouverture de la gare en 2014. La nouveauté c'est que depuis cet été, elles sont reliées au commissariat de police de Montpellier. C'est "le plus gros report de France", autrement dit c'est la gare qui compte le plus de caméras reliées à la police dans tout le pays.

Thierry Jacquinod responsable régional des gares à la SNCF

vidéo protection  en gare de Montpellier - Radio France
vidéo protection en gare de Montpellier © Radio France - Sébastien Garnier

A quoi ça sert ?

Les caméras filment en permanence tous les niveaux de la gare (hall, quais, billetterie).

En un clic sur un clavier, le policier installé dans la salle de commandement du commissariat sélectionne celles qui l'intéressent. Aussitôt, il peut visualiser la scène sur un écran géant et adapter les moyens à engager.

"Quand on reçoit un appel sur le 17 pour une rixe, on n'a pas forcément toutes les infos : combien de personnes, sont elles armées , quelles armes ? La vidéo nous renseigne très rapidement." Jean-Michel Porez Directeur Départemental de la Sécurité Publique de l'Hérault

La vidéoprotection permet aussi d'assurer une continuité avec les 249 autres caméras de la ville et de fournir des preuves pour des affaires judiciaires.

Si les images sont sans intérêt, elles sont automatiquement détruites toutes les 72 heures.

La gare, lieu de vie et de grand passage

Chaque jour entre 10.000 et 15.000 personnes transitent par la gare de Montpellier. Les usagers du train bien sûr, mais aussi des piétons qui se déplacent dans la ville.

Il y a donc des vols, des agressions, des bagarres, des différends familiaux, des enfants qui se perdent, etc. En moyenne, la police intervient une fois par jour dans l'enceinte de la gare.

Reportage dans la salle de commandement de l'hôtel de police de Montpellier

La salle de commandement  du commissariat central de Montpellier ou sont visionnées les images - Radio France
La salle de commandement du commissariat central de Montpellier ou sont visionnées les images © Radio France - Sébastien Garnier