Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

La Grande Collecte reprend en Gironde

lundi 5 novembre 2018 à 5:03 Par Bénédicte Robin, France Bleu Gironde

Les Archives départementales de la Gironde vous appellent une nouvelle fois à contribution pour la "Grande Collecte". Il s'agit d'une initiative nationale qui vise à collecter des documents datant de la Grande Guerre.

Ouvrière à l'usine Douilhet de Caudéran (Gironde) pendant la guerre.
Ouvrière à l'usine Douilhet de Caudéran (Gironde) pendant la guerre. - Capture d'écran du site de la Grande Collecte

Gironde, France

Dans le cadre de la fin des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, les Archives départementales de la Gironde réitèrent leur appel au public pour la "Grande Collecte". Toute personne en possession de documents datant de la Première Guerre Mondiale est ainsi invitée à les apporter aux Archives.

Cette Grande Collecte a déjà eu deux précédents : en 2013 et 2014. "Nous avons accueilli environ 150 personnes et récupéré plusieurs centaines de documents" se réjouit Agnès Vatican, la directrice des Archives départementales de la Gironde. "Il s'agit d'archives familiales : des photos, des journaux intimes, des lettres, des documents professionnels parfois" poursuit l'archiviste.

L'histoire de "l'intime"

Ces documents ont été, pour la plupart, numérisés et mis en ligne sur le site de la Grande Collecte où se retrouvent ainsi des documents provenant de toute la France. Cet appel à contribution du public "fait partie des nouvelles modalités de fonctionnement plus collaboratives des institutions culturelles pour interagir avec le public. Les musées, les bibliothèques le font aussi. Ces institutions ne sont pas seulement là pour apporter du contenu au public mais lui proposent désormais de participer à la constitution de ce patrimoine" explique Agnès Vatican. 

Et cela permet de faire sortir de l'ombre de documents auxquels on n'aurait pas eu accès et c'est, en cela, une source supplémentaire pour les chercheurs et les historiens qui peuvent appréhender cette période avec un autre prisme : celui de l'intime. 

Extrait du livre d'or des instituteurs de la Gironde - Aucun(e)
Extrait du livre d'or des instituteurs de la Gironde - Capture d'écran site de la Grande Collecte

Un accueil personnalisé

Les Archives ont bien conscience que ces dons provenant des familles peuvent être chargés d'affects et de ce fait "il y a un accueil personnalisé de chaque personne" assure Agnès Vatican "pour s'entretenir avec elle, savoir d'où viennent les documents et comment ils lui ont été transmis et la rassurer sur leurs devenir en nous les confiant". Ces documents sont en effet conservés dans les magasins des Archives, numérisés, consultables par le public mais peuvent également être utilisés par les écoles à des fins pédagogiques. Ce don n'est donc pas perdu pour les familles et il sert "même à la constitution d'un patrimoine commun en permettant une transmission au-delà du cadre familial" insiste Agnès Vatican.

Un livre est également paru le 20 octobre dernier élaboré à partir des documents collectés en 2013 et 2014 dans toute la France. Il a été dirigé par l'historienne spécialiste de la Grande Guerre Clémentine Vidal-Naquet et édité par la Mission du Centenaire. Il est en vente notamment chez les marchands de journaux. La Grande Guerre des Français à travers les archives de la Grande Collecte

Informations pratiques :

La Grande Collecte en Gironde se déroule aux Archives départementales de la Gironde, 72 cours Balguerie-Stuttenberg, à Bordeaux. Le public est accueilli du 5 novembre au 9 novembre entre 13h et 17h sans rendez-vous.