Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La grève des inspecteurs du permis de conduire perturbe la vie des auto-écoles en Gironde

lundi 2 décembre 2013 à 7:20 France Bleu Gironde

Les inspecteurs du permis de conduire sont en grève illimitée dans toute la France pour réclamer des renforts. Conséquence de ce mouvement : des examens sont annulés, les délais d'attente, qui sont déjà de 3 à 4 mois en Gironde, vont s'allonger pour les candidats.

Auto-école / permis de conduire (illustration)
Auto-école / permis de conduire (illustration) © Maxppp

Les inspecteurs du permis de conduire, à l'appel de leur principal syndicat, le SNICA-FO, ont entamé la semaine dernière une grève illimitée . Ils réclament des effectifs supplémentaires, alors que 35 postes viennent d'être gelés sur le plan national. Le mouvement est suivi par à peu près la moitié des 29 inspecteurs de Gironde

Cette grève a pour conséquence d'entraîner le  report de certains examens au code et à la conduite, et va rallonger les délais d'attente, qui sont déjà en moyenne de trois à quatre mois en Gironde.

Encore plus d'attente pour les candidats au permis

Cela n'arrange pas les affaires de Sandrine Allain. Elle gère avec son mari deux auto-écoles à Talence et Fargues-Saint-Hilaire, qui emploient 5 personnes. Elle se souvient du précédent de 2002, où une grève de 7 semaines des inspecteurs du permis avait  eu de graves répercussions sur sa profession.

"Ca ne fait que grossir le stress de notre profession"

Les responsables d'auto-écoles dénoncent par ailleurs un système administratif de plus en plus compliqué pour inscrire leurs candidats au permis. Toutes ces difficultés combinées font que leur principal syndicat, l'UNIC, qui n'exclut pas de lancer lui aussi d'ici 15 jours une action pour se faire entendre.

"Les candidats prennent des leçons sans savoir s'ils pourront passer l'examen"