Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire-Atlantique : le maire de La Grigonnais signe un arrêté pour rouvrir le salon de coiffure

-
Par , France Bleu Loire Océan

Ce samedi 31 octobre, le maire de La Grigonnais en Loire-Atlantique, Gwenaël Crahes, a pris un arrêté municipal autorisant l’ouverture du coiffeur Marc. Cependant, cet arrêté est symbolique car aucune dérogation au décret du gouvernement sur le confinement n'est possible.

L'arrêté pris par le maire de La Grigonnais autorise le coiffeur à rouvrir.
L'arrêté pris par le maire de La Grigonnais autorise le coiffeur à rouvrir. - Capture d'écran Google Maps

Ce maire autorise le salon de coiffure de sa commune à rouvrir ! Gwenaël Crahes, maire de La Grigonnais en Loire-Atlantique, a pris un arrêté municipal ce samedi 31 octobre afin que le salon de coiffure "Marc" puisse rouvrir. Dans son article 1, l'arrêté énonce que "Le coiffeur Marc (...) est autorisé à rester ouvert à compter du 31 octobre minuit, et ceci jusqu'à ce que l'égalité de traitement soit rétablie."

À domicile, les coiffeurs peuvent travailler

De son côté, la préfecture précise que l'arrêté du maire n'a pas de base légale "car aucune dérogation au décret du gouvernement sur le confinement n'est possible". Les salons de coiffure ne peuvent donc pas ouvrir leurs portes, mais les coiffeurs peuvent aller travailler à domicile. C'est ce que précise Camille Chaize, porte-parole du ministre de l'Intérieur sur France Inter : "Tout ce qui se passe à domicile est maintenu comme la coiffure à domicile. Il faut vraiment en revanche que les personnes qui travaillent à domicile et qui passent chez plusieurs personnes respectent scrupuleusement les gestes barrière."

Des coiffeurs qui peuvent travailler à domicile mais pas dans leur salon, ce n'est pas logique pour Gwenaël Crahes, maire de La Grigonnais, qui soutient les petits commerces de sa commune. "Cet arrêté permet de montrer les incohérences perçues dans les décisions prises dans les plus hautes sphères. Avec un peu de concertation au cas par cas, on pourrait mettre le curseur du confinement plus ou moins haut." 

Un autre maire lui a emboîté le pas, ces dernières heures. Aurélie Mezière, maire de Plessé en Loire-Atlantique, a également pris un arrêté afin que le coiffeur de sa commune puisse à nouveau recevoir des clients.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess