Infos

La guerre des taxis aura-t-elle lieu à Toulouse ?

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse mardi 3 mars 2015 à 8:10

FBToulouse taxis toulousains
FBToulouse taxis toulousains © Radio France - Stephanie Mora

Après une réunion à la préfecture avec les services de l'Etat et ceux de la ville, les chauffeurs de taxis toulousains n'ont pas obtenu un arrêté préfectoral interdisant comme à Bordeaux les chauffeurs d'UBERPOP, en revanche les contrôles de la police et les sanctions contre ces chauffeurs seront renforcés dans la ville.

En guerre contre l'application UBERPOP qui met en relation des particuliers et des chauffeurs non professionnels, les taxis ont obtenu au terme d'une réunion en préfecture des contrôles renforcés des polices municipales et nationales contre ce qu'ils estiment être une concurrence déloyale et illicite.

Pour exercice illégal de la profession de taxis et travail dissimulés ces chauffeurs "UBERPOP" risquent jusqu'à 15.000 euros d'amende et la confiscation de leur véhicule. Les reponsable d'UBER France contestent le bien fondé de la loi française et affirment avoir déjà effectué plusieurs milliers de trajets dans le ville rose. Olivier Lebrun à joint Alexandre Molla, le directeur général de la société Uber France.

FBToulouse UBER POP

"Dans un mois nous ferons le point sur ces contrôles" 

Pour le porte parole de l'association de défense des taxis toulousains il y a au quotidien des agressions et insultes de la aprt des chauffeurs UBERPOP à l'encontre des artisans taxis. Une situation "inacceptable et intolérable face à laquelle l'association de défense sera intransigeante et vigilante ", annonce Stéphane Abeilhou.

FBToulouse taxi S Abeilhou

Partager sur :