Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La haut commissaire à la lutte contre la pauvreté choisit le Vaucluse pour son premier déplacement

-
Par , France Bleu Vaucluse

Pour la journée mondiale du refus de la misère, Joëlle Chenet se rend dans le Vaucluse. La haut commissaire à la lutte contre la pauvreté visite les locaux du service d'urgence 115, à Montfavet, pour s'entretenir avec le personnel et les bénéficiaires.

Briser la spirale de la misère, une priorité pour la Haut-Commissaire à la lutte contre la pauvreté
Briser la spirale de la misère, une priorité pour la Haut-Commissaire à la lutte contre la pauvreté © Radio France - Nathanael Charbonnier

Avignon, France

Joëlle Chenet n'a pas choisi le Vaucluse au hasard, pour son tout premier déplacement en tant que haut commissaire à la lutte contre la pauvreté. "Le Vaucluse est le département le plus pauvre de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui est elle-même la troisième région la plus pauvre de France, explique Joëlle Chenet. Il y a des choses à tenter pour enrayer la précarité sur le territoire." 

La priorité, pour elle, est de créer des synergies pour que les acteurs de terrain travaillent mieux ensemble. "Aujourd'hui, détaille-t-elle, on traite les choses en tuyaux d'orgue, les unes après les autres. Il faut prendre en compte les cas, les personnes, d'une manière globale."

Stratégie déjà appliquée en Vaucluse

La stratégie s'applique déjà dans le Vaucluse. La haut commissaire cite en exemple l'expérience menée à Carpentras, autour d'une crèche à vocation d'insertion professionnelle. "Là, Pôle Emploi et la CAF travaillent main dans la main, explique Joëlle Chenet. Il s'agit de permettre aux personnes éloignées de l'emploi de retrouver du travail, en gommant le problème de la garde d'enfants. C'est important à Carpentras, où il y a  beaucoup de familles monoparentales en difficultés."

Pour enrayer la précarité, il faut aussi en briser la spirale. Et travailler en amont. "On se rend compte qu'un jeune à la rue sur quatre vient de la protection de l'enfance, poursuit la haut commissaire. Il faut donc éviter toute sortie sèche des dispositifs. Les enfants concernés doivent bénéficier d'un suivi avant leur majorité. Les éducateurs doivent s'assurer que la personne a un logement, un projet, avant de le laisser partir".

On estime qu'en France, neuf millions de personnes vivent avec moins de mille euros par mois. Dans notre département, près d'un Vauclusien sur cinq vit en dessous du seuil de pauvreté. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu