Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Haute-Loire cartographie ses zones blanches

samedi 13 octobre 2018 à 9:07 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu Pays d'Auvergne

Dans le département, plusieurs zones restent complètement ou partiellement coupées du monde, sans réseau de téléphonie mobile. Les communes répertorient ces "zones blanches" afin de savoir où il est prioritaire d'installer des pylônes.

Cette habitante de Lapte a été obligée d'installer un amplificateur d'ondes pour capter le réseau dans sa maison.
Cette habitante de Lapte a été obligée d'installer un amplificateur d'ondes pour capter le réseau dans sa maison. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Haute-Loire, France

C'est une promesse d'Emmanuel Macron : il n'y aura plus de zones blanches d'ici 2020. A cette date, nos téléphones devraient - en théorie - capter partout. Le gouvernement a lancé un plan d'action en janvier. En Haute-Loire, à cause du relief et des forêts, plusieurs zones sont pour le moment sinistrées.

C'est le cas du jardin de Dominique par exemple, sur la commune de Lapte, juste à côté du barrage de Lavalette. Sur son téléphone, une fenêtre s'affiche : "réseau mobile non disponible". "Je ne peux pas appeler ma fille ! C'est la galère, je dois me mettre sur le bord de ma fenêtre pour téléphoner". Cela va un peu mieux depuis qu'elle a installé un amplificateur d'ondes dans sa maison, à condition qu'elle ne sorte pas sur la terrasse pour passer ses appels.

Pour mettre fin à ce genre de situation, le département a lancé un grand plan pour recenser toutes les zones à problème. Il a demandé à toutes les communes de cartographier les endroits où ça capte mal, pour savoir là où il faudra installer des pylônes en priorité.

Le reportage France Bleu en Haute-Loire

Des zones où l'on capte moins bien qu'avant

Le maire d'Yssingeaux Benard Gallot a mis en place mi-septembre un questionnaire sur son site internet pour recueillir les doléances. Quelques jours plus tard, il en avait déjà reçu une trentaine : "J'ai par exemple une demande d'un médecin qui me signale que sur son village de résidence il a un problème de réception, ce qui lui pose des problèmes dans l'exercice de ses gardes."

Ces zones blanches posent des problèmes de sécurité (impossibilité d'appeler les secours), mais aussi d'économie. "Au niveau du barrage de Lavalette, un lieu d'écotourisme important, lka couverture est quasiment nulle, soupire la maire. Il y a des entreprises et des artisans chez qui cela pose des problèmes économiques importants".

Dans le questionnaire, les habitants déplorent aussi les endroits où le téléphone capte, mais très mal : "Il y  a une certaine inquiétude par rapport à la dégradation d'un service qui était beaucoup plus performant en termes de qualité que ce qu'il n'est aujourd'hui", poursuit le maire.

Le maire d'Yssingeaux, Benard Gallot