Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Le Havre : des associations dénoncent des arrestations de migrants arbitraires dans une lettre au préfet

Le Havre, France

Dans une lettre ouverte publiée ce vendredi, des associations d'aide aux migrants interpellent le préfet après des arrestations jugées arbitraires au Havre vendredi 24 juillet.

Les migrants contrôlés ont indiqué qu'ils étaient venus récupérer un colis d'aide alimentaire
Les migrants contrôlés ont indiqué qu'ils étaient venus récupérer un colis d'aide alimentaire © Maxppp - Richard Villalon

Une lettre ouverte, signée par plusieurs associations, a été adressée ce vendredi 31 juillet au préfet et à la sous-préfète de Seine-Maritime pour dénoncer des arrestations jugées arbitraires, près des locaux d'une association d'aide aux migrants, au Havre, vendredi 24 juillet. 

Les personnes appréhendées sont, selon la lettre, des personnes en situation irrégulière venues récupérer un colis d'aide alimentaire auprès de l'association Entraide protestante du Havre.

Outre la lettre ouverte, "les associations seront présentes ce samedi 1er août au matin sur le marché de l'université pour informer et protester".

Des ressortissants algériens

Sollicitée, la préfecture confirme le contrôle d'"identité de deux personnes circulant sur la voie publique qui se sont avérées être des ressortissants algériens" : "Ces derniers ne présentant aucun document les autorisant à séjourner en France, ils ont été placés en retenue administrative et entendus pour vérification de leur droit au séjour et à la circulation en France. Ce n’est qu’à l’occasion de leur audition qu’ils ont fait valoir qu’ils venaient de récupérer des colis alimentaires dans les locaux de [l']association."

La préfecture indique encore : "Les effectifs de la police aux frontières du Havre effectuaient (...) des patrouilles à proximité du centre commercial Coty, site très fréquenté du centre-ville" et non loin des locaux de l'association.

Les deux Algériens ont été relâchés, précise la lettre, "avec une OQTF [obligation de quitter le territoire français] sans délai accompagnée d'une IRTF [interdiction de retour sur le territoire français] de deux ans et d'une assignation à résidence". L'OQTF a été confirmée par la préfecture.

La lettre est signée de plusieurs associations et partis politiques : AHSETI, LDH, Des lits Solidaires, Femmes Solidaires, Cercle de Silence, RESF Le havre, Mouvement de la paix, GAMS, Amnesty International Le Havre, Solidaires, UL-CGT, Le Havre, Ensemble !, Génération.s, PCF, FI, NPA.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess