Société

La jungle de Calais démantelée, cinquante migrants arrivés dans la Drôme

Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 27 octobre 2016 à 5:15 Mis à jour le jeudi 27 octobre 2016 à 8:50

9 Afghans en provenance de Calais sont descendus du car à Bourg-de-Péage ce mercredi soir. 3 sont repartis directement à Valence
9 Afghans en provenance de Calais sont descendus du car à Bourg-de-Péage ce mercredi soir. 3 sont repartis directement à Valence © Radio France - Florence Gotschaux

Cinquante migrants sont arrivés de Calais dans la Drôme. Neuf à Bourg-de-Péage ce mercredi soir, trente sont arrivés dans la nuit à Allex et onze autres à Montélimar ce jeudi matin.

Les migrants en provenance de Calais sont arrivés dans la Drôme. Après le démantèlement de la jungle, 5600 personnes ont été conduites dans des centres d'accueil à travers la France, en trois jours. 50, officiellement, dans les centres drômois. Il y a trois sites dans le département: Montélimar, Allex et Bourg-de-Péage. Bourg de Péage où sont arrivés 9 Afghans ce mercredi soir.

9 Afghans sont arrivés à Bourg-de-Péage ce mercredi soir

Ces jeunes hommes, liés par des liens de parenté pour certains, ont été accueillis peu après 23h par les responsables du Diaconat Protestant, qui gère l'appartement-relais de Bourg-de-Péage. Anna Place, l'adjointe au maire en charge de l'action sociale, des solidarités et du logement était là elle aussi pour saluer ces réfugiés et leur souhaiter la bienvenue. Beaucoup de ces migrants ont passé cinq ou six mois à Calais, dans des conditions très difficiles. Ils ont tenté plusieurs fois de passer en Angleterre, sans succès... et se retrouvent donc dans la Drôme, sans bien savoir où ils sont.

Fatigués mais souriants, les 9 Afghans à leur descente du car, à Bourg-de-Péage - Radio France
Fatigués mais souriants, les 9 Afghans à leur descente du car, à Bourg-de-Péage © Radio France - Florence Gotschaux

Six hommes ont été conduits en voiture jusqu'à l'appartement-relais de Bourg-de-Péage, où ils ont passé leur première nuit. Trois autres Afghans ont été conduits au centre d'accueil et d'orientation de Valence, en attendant qu'un autre logement soit prêt à les accueillir.

Un car en provenance de Calais a déposé 9 Afghans à Bourg-de-Péage dans la Drôme ce mercredi soir

A leur descente du car, ces jeunes hommes ont récupéré leurs affaires dans la soute. Un sac à dos pour les plus équipés... Un sac plastique contenant quelques effets personnels pour d'autres... Certains portent une couverture ou un duvet. Ces Afghans semblent fatigués, mais ils sourient, saluent l'adjointe au maire venue les accueillir. Ils sont enclins à parler. Cet Afghan est content d'avoir quitté Calais et sa jungle où il a vécu pendant près de six mois, sous une tente de fortune. Il explique qu'ici "les conditions sont meilleures". "Je vais essayer de me reposer, et puis je verrai ensuite... D'abord, je vais apprendre le Français. Après, je verrai s'ils me donnent les papiers ou pas".

D'autres pensent aux espoirs qu'ils viennent de laisser s'envoler en quittant Calais. "On est triste parce qu'on n'a pas atteint notre but. On voulait rejoindre l'Angleterre, mais nous n'avions aucune chance de réussir. Maintenant on est là ... mais on ne sait pas où on est".

Un car a déposé 30 personnes à Allex

Un autre groupe de 30 migrants est arrivé dans la nuit à Allex, au château de Pergaud qui héberge déjà onze personnes depuis un mois. Il s'agit de familles, au sens large : des couples avec ou sans enfants, des femmes célibataires, des frères et sœurs, un jeune adulte avec un oncle ou un grand-parent. Il s'agit essentiellement de personnes de 30-40 ans avec quelques tout jeunes majeurs, et quatre mineurs : un ado et trois enfants en bas âge. Des femmes célibataires font aussi partie du groupe (les autorités ne les regroupent pas avec les hommes seuls). Ces réfugiés viennent de tous horizons: ils sont Afghans, Irakiens, Somaliens ou encore Laotiens.

Onze personnes à Montélimar

Un troisième car qui amenait onze réfugiés au centre d'accueil et d'orientation de Montélimar est arrivé vers 8h30 ce jeudi matin.

Partager sur :