Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La lassitude des pompiers du Finistère au menu du 126e congrès national

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Le 126e congrès national des sapeurs-pompiers s'est ouvert ce mercredi à Vannes. Depuis juillet, plusieurs casernes sont en grève à cause d'un sentiment de lassitude dans la profession.

Manifestation de pompiers pour la défense du service public
Manifestation de pompiers pour la défense du service public © Maxppp - Bruno Levesque

Brest, France

Le 126e congrès national des sapeurs-pompiers s'est ouvert aujourd'hui à Vannes (Morbihan). Plus de 3500 sapeurs-pompiers sont attendus pour se réunir mais aussi pour renforcer leur lien avec la population. Pour Fabrice Le Ven, pompier à Brest et secrétaire général de la CGT Pompiers 29, la profession n'est plus aussi respectée : "Il y a quelques semaines, je me suis fait mordre en pleine intervention. Notre uniforme est confondu avec celui du pompier, avec l'autorité de l'Etat. Certaines personnes sont de plus en plus hostiles", regrette-t-il. Dans certains départements, certaines opérations de secours peuvent vite devenir dangereuses. 

Un sentiment de lassitude

"On ne retrouve plus ce sentiment de reconnaissance que l'on pouvait avoir auparavant", explique le professionnel brestois. Les nuits sont mouvementées, très chargées, la charge de travail de plus en plus lourde et les effectifs toujours aussi restreints. De quoi surmener les compagnies de pompiers : "Oui, on est très fatigués. C'est vraiment dommage de voir des jeunes arriver avec des paillettes dans les yeux et de les voir se confronter à la réalité du terrain." En tant que responsable syndical, il voit beaucoup de ses collègues prendre deux ou trois années sabbatiques pour faire une pause ou bien complètement de changer de profession à cause d'un "vrai sentiment de lassitude."

En grève depuis juillet 

Les pompiers du Finistère ont rejoint le préavis de grève national depuis la mi-juillet. Interpellé à plusieurs reprises par l'intersyndicale des pompiers, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, n'a pas répondu aux sollicitations de la profession. Elle exige des réponses fortes de son Ministère de tutelle lors de ce congrès national. 

Choix de la station

France Bleu