Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La lassitude des Sarthois face aux hésitations du gouvernement sur un possible reconfinement

-
Par , France Bleu Maine

Serons-nous bientôt à nouveau confinés ? Alors que le gouvernement tergiverse, les Sarthois expriment une certaine lassitude face à l'incertitude quasiment un an après le début de la crise sanitaire en France.

Face à la possibilité d’un nouveau confinement, la question de l’acceptabilité par la population se pose
Face à la possibilité d’un nouveau confinement, la question de l’acceptabilité par la population se pose © Radio France - Radio France

La question est sur toutes les lèvres. Serons-nous bientôt reconfinés ou non ? Pour le moment, toujours pas de fumée blanche. L'Elysée et le gouvernement tergiversent alors que le corps médical et le Conseil scientifique se font de plus en plus pressant pour un reconfinement. 

Et si reconfinement, quelle forme prendra-t-il ? "Très serré" comme au printemps 2020, une version moins stricte comme à l'automne ou alors un confinement qui ne concernerait que les personnes âgées et  à risque ? Là aussi l'incertitude demeure. De même pour les écoles. Faut-il les fermer ou bien les laisser ouvertes ? 

Bref beaucoup de points d'interrogation alors que selon le sondage Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié ce jeudi, 6 Français sur 10 approuvent la mise en place d'un confinement pour lutter contre la progression de l'épidémie de Covid-19. Si un tel confinement devait être décidé, ils sont même 70% à vouloir que ce confinement se mette en place le plus rapidement possible. 

Ne pas savoir c'est pire que d'être confinés

Dans ce contexte, cette absence de décision commence à lasser les Sarthois, qui aimeraient être fixés comme l'explique Ludivine, maman d'un petit garçon de 4 ans. "Il ne faut pas nous laisser dans le suspense. On ne sait pas sur quel pied danser. Les enfants nous demandent "est-ce qu'on va aller à l'école ?" parce que pour eux cela a été un traumatisme le premier confinement et on ne sait pas quoi leur répondre. On reste dans le vague. Finalement, ne pas savoir c'est pire que d'être confinés". 

C'est le flou depuis le début

Un manque de clarté qui s'ajoute à la longue liste des griefs à l'encontre du gouvernement estime Michel, retraité. "C'est le flou depuis le début. D'abord il y a eu les masques, puis les tests, la vaccination et maintenant on ne sait pas si on va être reconfinés ou pas. Le gouvernement ne nous dit rien. C'est le flou quoi

Mais pour Alain, ces reproches ne sont pas justifiés et il prône la patience et la confiance. "Moi je suis pour les décisions réfléchies, pas pour le catégorique. J'écoute les scientifiques et je fais confiance à l'Etat. Mais cela peut exaspérer certaines personnes, je le comprends". Car les mois passant et les vagues se succédant, la fatigue et la lassitude s'installent constate Marie. "Cela pèse sur tout, le moral et le physique. Moi, cela fait un an que je n'ai pas pu embrasser mes petits enfants. Et quand on a perdu des gens qu'on aimait et qu'on a pas pu... (soupir). C'est vrai que c'est pesant. Très pesant".

Et à défaut de savoir quelle sera la décision du gouvernement, les Sarthois aimeraient au moins savoir quand celui-ci la prendra.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess