Société DOSSIER : Les migrants de Calais

La maire de Calais veut empêcher la construction d'un mur anti-migrants

Par Eric Turpin, France Bleu Nord et France Bleu vendredi 23 septembre 2016 à 14:08

La maire de Calais Natacha Bouchart ne veut pas du mur anti-migrants en cours de construction
La maire de Calais Natacha Bouchart ne veut pas du mur anti-migrants en cours de construction © Maxppp - Jean-Pierre Brunet

La maire de Calais Natacha Bouchart ne veut pas du mur végétalisé contre les migrants dans sa ville. Elle menace ce vendredi de prendre un arrêté. Elle estime que le mur n'est plus nécessaire, le gouvernement s'étant engagé à démanteler rapidement la Jungle.

Natacha Bouchart, ne veut pas du mur anti-migrants à Calais. La maire de la ville menace de prendre un arrêté pour interdire les travaux.  Elle considère que ce mur est désormais inutile puisque le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé le 2 septembre le démantèlement rapide de la Jungle de Calais, où vivent entre 6.900 et 10.000 migrants selon les sources.

La construction d'un mur végétalisé d'un kilomètre de long et de 4 mètres de haut a débuté mardi. Financé par la Grande-Bretagne à hauteur de 2, 7 millions d'euros, il doit protéger la rocade des assauts répétés des migrants qui tenter de grimper dans les camions en partance pour l'Angleterre.

Natacha Bouchart explique dans un communiqué avoir fait établir jeudi "un constat d'infractions" au "code de l'environnement et de l'urbanisme" à l'encontre de l'entreprise qui dirige le chantier. Si elle n'a pas de réponse d'ici une semaine, la maire de Calais explique qu'elle prendra un arrêté pour interrompre les travaux. Pour l'instant, la préfecture du Pas-de-Calais n'a pas réagi.