Société

Le maire de Châteauroux, invité de France Bleu Berry, s'explique sur la collecte des déchets

Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Berry mercredi 7 septembre 2016 à 9:11

Gil Avérous dans le studio de France Bleu Berry
Gil Avérous dans le studio de France Bleu Berry © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Le maire de Châteauroux était l'invité de France Bleu Berry ce mercredi à 7 h 45. Gil Avérous a ensuite répondu aux nombreux appels de nos auditeurs jusqu'à 8 h 30.

Une polémique autour de la collecte des déchets enfle depuis quelques jours sur Châteauroux. Une nouvelle organisation a été mise en place dans l’agglomération et est entrée en fonction depuis lundi 5 septembre.

Une collecte des déchets humides dans les sacs noirs est désormais  supprimée sauf dans les hyper-centres de Déols et de Châteauroux. Le maire de Châteauroux s'est expliqué sur France Bleu Berry. Gil Avérous précise que cette modification a été mise en place pour faire des économies. Ça va permettre d'éviter une augmentation de la taxe des ordures ménagères : celle-ci  va être "homogénéisée" sur toutes les communes de l'agglomération. Jusqu'à présent seuls les habitants de Châteauroux avaient droit à deux collectes de déchets humides alors qu'il n'y en a toujours eu qu'une dans les autres communes de Châteauroux Métropole.

Welcome to Châteauroux : la vidéo pour séduire l'Américain Tesla

Concernant l'arrivée des "chinois" à Châteauroux notamment sur la zone d'Ozans, le maire de Châteauroux se dit très optimiste. Un grand bâtiment est déjà sorti de terre. Gil Avérous sait qu'il peut proposer des parcelles de grande taille pour des entreprises qui veulent s'installer. C'est assez rare en France d’avoir autant de surfaces disponibles sur un terrain près à les accueillir. Quant à l'entreprise Tesla , pas de contact encore mais le maire de Châteauroux sait qu'il a fait le buzz avec sa vidéo sur internet, c'est toujours un coup de communication réussi et ça ne peut que faire du bien à sa ville.

Gil Avérous a enfin annoncé en avant première sur France Bleu Berry que les tarifs du conservatoire à partir de l'an prochain seront indexés sur les revenus.