Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La maire de Montauban veut pulvériser sa ville contre le moustique tigre, le Préfet s’y oppose

-
Par , France Bleu Occitanie

Après trois cas de dengue ces trois derniers mois, la maire de Montauban Brigitte Barèges demande aux services de l’Etat une démoustication totale de sa ville. Le Préfet s’y oppose et dénonce une polémique « électorale »

Le moustique tigre est présent depuis quatre ans à Montauban
Le moustique tigre est présent depuis quatre ans à Montauban © Maxppp - Philippe LAMBERT

Montauban, France

Elle veut éradiquer le moustique tigre dans sa ville. Après trois cas de dengue signalés ces trois derniers mois, la maire LR de Montauban Brigitte Barèges vient d'envoyer  une lettre ouverte à l'Agence Régionale de Santé et à la Préfecture. Elle demande aux services de l'Etat une démoustication totale de sa ville.

Pulvériser la ville

La maire de Montauban en avait déjà fait la demande après le premier cas de dengue déclaré le 24 juillet dernier. Le préfet avait alors procédé à une opération de démoustication des deux quartiers concernés, respectant la règle des 150 mètres autour du site touché. Depuis, deux autres cas se sont déclarés.

Pour la maire de Montauban, trop, c'est trop, il faut maintenant mettre le paquet pour s'attaquer au moustique tigre, et protéger la population.

« Il faut être sérieux, arrêter de faire de la mosaïque ou du puzzle, qu’on traite globalement la commune de façon efficace et radicale. La dengue, c’est une maladie dont on meurt, on en devient fou. La limite, c’est l’état sanitaire de la population.»

Moi j’ai connu l’époque où les avions pulvérisaient les plages pour se débarrasser du moustique, et c’est efficace, on en est pas mort – dit Brigitte Barèges

La maire de Montauban - Brigitte Barèges "Pulvériser la ville pour nous protéger"

« Sentiment anxiogène artificiel »

Pulvériser la ville ? « Pas question » répond Pierre Besnard, le Préfet du Tarn-et-Garonne n’a pas beaucoup apprécié cette lettre ouverte de la maire de Montauban. Il met les choses au point dans un communiqué en rappelant que ces « cas de dengue ne sont pas liés entre eux », et il dénonce une polémique « politicienne »

La réponse du Prefet du Tarn-et-Garonne - Aucun(e)
La réponse du Prefet du Tarn-et-Garonne - @Préfecture du Tarn-et-Garonne

Je constate que les élections municipales sont ouvertes, cette polémique me semble inutile et anxiogène – estime le Préfet du Tarn-et-Garonne

Pierre Besnard - Préfet du Tarn-et-Garonne - "un traitement inefficace"

« Il faut avoir la vision du scientifique et non pas du on-dit » , estime Pierre Besnard, si nous faisions de la démoustication partout sur l’ensemble de la ville, nous serions obligés de le refaire à chaque fois que les œufs ont éclos, c’est-à-dire à de multiples reprises, cela entraînerait une résistance qui ne permettrait plus au produit d’être efficace contre le moustique. Nous avons une expérience scientifique très précise, puisque c’est ce qui s’est passé dans l’un de nos départements d’outre-mer où la multiplication des fréquences de démoustication a entraîne une résistance au produit. »

"Il faut s’en débarrasser"

Brigitte Barèges a-t- elle raison de réclamer une démoustication totale de sa ville ? Les montalbanais semblent lui donner raison.

« Il serait temps, ça fait trois ans qu’on est envahi, ça aurait déjà dû être traité depuis longtemps, constate cet habitant de Sapiac au bord du Tarn, il faut s’en débarrasser. Mais les moustiques, il y en a aussi en dehors de la ville, ça durera un temps, mais ils reviendront. »

« C’est un fléau, il faut bien faire quelque chose. Les produits qu’on met sur nous, c’est pas franchement mieux, mais je n’ai pas connaissance de ce qu’il y a dans les produits à pulvériser » reconnait cette montalbanaise. 

Tous les soirs, on est piqué par des moustiques tigres, j’ai encore la prise allumée au mois d’Octobre, je trouve que c’est une bonne idée, maintenant, tout ça, c’est politique ! – une habitante de Montauban

Les montalbanais en ont assez du moustique tigre

L'ARS, l'Agence Régionale de Santé rappelle que le moustique tigre est implanté et actif dans le Tarn-et-Garonne depuis 2015, et que les trois cas de dengue déclarés ces derniers mois sont des personnes revenues d'un voyage, ces trois cas ne sont pas liés entre eux. Les moustiques tigres présents ici ne sont donc pas porteurs du virus du chikungunya, de la dengue, ou de zika.  Il n’y a pas d’épidémie actuellement en métropole. 

Choix de la station

France Bleu