Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La mairie d'Amnéville veut sauver le Galaxie

mardi 19 août 2014 à 18:51 Par Leila Benjelloun, France Bleu Lorraine Nord

Le Galaxie est en redressement judiciaire depuis le 28 août 2013. Ce mercredi 20 août 2014, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Metz doit se prononcer sur son avenir. La mairie d'Amnéville est prête à subventionner la structure à hauteur de 1,6 millions d'euros pour 10 ans soit le montant total de sa dette.

Galaxie Amnéville
Galaxie Amnéville © Creative commons - Own work

 Il y a un an, rien n'allait plus pour le Galaxie et sa directrice Carole Revel. L'ancienne municipalité d'Amnéville , qui est l'actionnaire majoritaire de la salle de spectacle et le propriétaire du bâtiment, avait dénoncé le bail commercial . Doris Belloni, qui avait succédé à feu Jean Kiffer, souhaitait se débarrasser de Carole Revel.

Redressement judiciaire

 Le 28 aout  2013, le Galaxie était placé en redressement judicaire avec plus de 3 millions d'euros de dette en guise d'épée de Damoclès. Un nouveau maire et un an plus tard, le ciel semble s'éclaircir pour le Galaxie.

La dette est ramenée à 1,6 millions d’euros.

Eric Munier, le nouveau maire d'Amnéville est prêt à éponger la totalité de la dette de la salle de spectacle sous forme d'une subvention à l'équilibre de 160 000 euros par an pendant 10 ans."Ca nous permet un certain contrôle, ça nous permet aussi d'avoir une adéquation entre ce qu'il se passe au Galaxie et la volonté de la municipalité pour l'avenir du centre thermal et touristique. Il est certain que si cette salle était vendue à un operateur privé autre, on se retrouverait simple bailleur, sans pouvoir d'intervention à l'égard de la politique menée par le Galaxie et ce n'est pas ce que nous désirons." explique Eric Munier.

GALAXIE 1

D'autres collectivités locales pourraient se joindre à la municipalité. L'objectif serait que la structure, dont le rayonnement dépasse les frontières de la Lorraine,  reste une salle indépendante . Son centre de décision resterait ainsi en Moselle.

Deux repreneurs intéressés

Deux repreneurs ont manifesté leur intérêt pour le Galaxie : Vega et Lagardère. Vega possède déjà les zéniths de Strasbourg et Nancy ainsi que les Arènes à Metz. L’autre repreneur est le groupe Lagardère qui, pour l’instant, ne possède pas de salle de spectacle.

Une cure de beauté pour le Galaxie

Si la justice prolonge la période d’observation, cela permettrait aux différents acteurs impliqués dans le sauvetage de la salle de concert de ficeler le projet. Carole Revel, la directrice du Galaxie, veut notamment transformer le Galaxie. Les aménagements extérieurs du bâtiment n’ont jamais été modifiés depuis son ouverture en 1990. Si le Galaxie est sauvé, sa directrice Carole Revel a déjà un projet de rénovation à proposer. Il a été chiffré à 1,6 millions d’euros. Il prévoit d’améliorer l’accueil du public en abritant notamment les différentes entrées afin d’éviter aux spectateurs de faire la queue sous la pluie. La construction d'une salle annexe permettrait également de générer de nouveaux revenus en relançant les conventions d'entreprises mais aussi en accueillant des concerts de moindre envergure avec des artistes locaux.