Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mairie de Bordeaux appelle l'Union européenne à "mieux encadrer les plateformes" comme Airbnb

-
Par , France Bleu Gironde

Face à l'explosion du marché des locations saisonnières en ligne, Bordeaux et 21 autres villes interpellent ce mercredi l'Union européenne pour adopter une "meilleure législation" sur ces plateformes. Selon elles, cette croissance réduit l'offre de logements abordables dans certains quartiers.

Bordeaux appelle l'Union européenne à mieux réglementer les plateformes de locations saisonnières en ligne.
Bordeaux appelle l'Union européenne à mieux réglementer les plateformes de locations saisonnières en ligne. © Maxppp - Laurent Theillet

La mairie de Bordeaux continue son offensive contre l'hôtellerie déguisée. Ce mercredi, 22 villes, dont Bordeaux et Paris, interpellent l'Union européenne pour demander une "meilleure législation" sur les plateformes de location de meublés touristiques, comme Aribnb ou Abritel Homeaway. 

Selon elles, la croissance des offres de ces locations saisonnières en ligne réduit l'offre de logements abordables mais aussi la diversité sociale dans certains quartiers. 

"Démunis" face aux géants du numérique

"Aujourd’hui, nous sommes confrontées à de trop nombreux exemples de locations saisonnières illégales au sein de logements. Nous avons besoin de ces logements pour héberger les habitants qui désirent résider et travailler dans nos villes." indique la mairie de Bordeaux dans un communiqué commun*. Selon ces villes, la réglementation européenne actuelle les laissent "quasiment démunies face aux géants du numérique de la location saisonnière.". Elles appellent à un nouveau cadre réglementaire pour un marché unique du numérique.

Depuis le 1er mars 2018, la location saisonnière est réglementée à Bordeaux. Les propriétaires-loueurs doivent se déclarer en mairie pour payer la taxe de séjour, et les particuliers peuvent louer jusqu’à quatre mois (soit 120 jours) par an leur résidence principale.

*Communiqué commun des villes d'Amsterdam, Athènes, Barcelone, Berlin, Bologne, Bordeaux, Bruxelles, Cologne, Florence, Francfort, Helsinki, Cracovie, Londres, Milan, Munich, Paris, Porto, Prague, Utrecht, Valence, Vienne et Varsovie.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess