Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : La sécheresse en Creuse

La mairie de Guéret veut puiser dans l'étang de Courtille pour alimenter nos robinets

-
Par , France Bleu Creuse

Avec la sécheresse que nous subissons depuis de nombreux mois, la ville de Guéret a de plus en plus de mal à fournir suffisamment d'eau pour tous les habitants. Afin d'éviter toute pénurie, elle aimerait puiser dans l'étang de Courtille. Des analyses sur la qualité de l'eau sont déjà en cours.

L'étang de Courtille
L'étang de Courtille © Radio France - Sophie Peretti

Guéret, France

La sécheresse se poursuit en Creuse et à Guéret, la situation commence à devenir très problématique. La ville craint une hausse de la consommation à la rentrée, lorsque les vacanciers seront de retour. Pour pouvoir continuer à alimenter tous les habitants, la municipalité envisage donc d'installer une station de pompage mobile, ainsi qu'un système de traitement, afin d'utiliser l'eau de l'étang de Courtille. 

3000 mètres cube d'eau consommés chaque jour

En moyenne les Guérétois consomment environ 3000 mètres cubes d'eau par jour. La ville parvient de plus en plus difficilement à pomper cette quantité d'eau dans la Gartempe et ses ruisseaux. 

Par ailleurs aucune pluie n'est prévue ces prochains jours et la consommation des Guérétois risque d'augmenter à la rentrée avec le retour des vacanciers et des lycéens

L'eau de l'étang est en cours d'analyse

Le maire, Michel Vergnier souhaiterait utiliser l'eau de l'étang de Courtille pour éviter toute pénurie. Il travaille sur ce projet depuis plusieurs semaines, avec la SAUR, l'ARS et la préfecture. 

Des analyses sur la qualité de l'eau ont déjà été lancées. Elles sont toutes positives. La mairie attend un dernier résultat: celui de la radioactivité. Les résultats sont attendus pour mercredi 28 août. Cette dernière analyse devrait être une formalité.

Après cette batterie de tests, la mairie compte installer une station de pompage mobile sur l'étang de Courtille et la SAUR remettrait en route une unité de traitement

La première fois qu'on doit puiser dans l'étang de Courtille à cause de la sécheresse

Auparavant, l'eau de Courtille s'est déjà retrouvée dans les robinets des Guérétois. L'étang faisait partie des réservoirs de la ville. Mais depuis plusieurs années, la mairie ne l'utilisait plus à cet effet. C'est la première fois qu'on est obligé de puiser dans l'eau de Courtille, suite à une sécheresse. 

Si l'étang de Courtille est pompée, la baignade devra être interdite - Radio France
Si l'étang de Courtille est pompée, la baignade devra être interdite © Radio France - Sarah Vildeuil

Cette décision a plusieurs conséquence. A partir du moment où l'eau sera pompée, il faudra interdire la baignade. "Pour l'avenir il faudra trouver d'autres sources d'approvisionnement", prévient le maire, Michel Vergnier.

A LIRE AUSSI : La Creuse reste en alerte sécheresse maximale au moins jusqu'au 31 octobre

L'étang de Courtille peut approvisionner la ville pendant environ 100 jours (trois mois) , sans nuire à la biodiversité. S'il ne pleut toujours pas d'ici là, la ville pourrait aller puiser de l'eau dans les autres départements ou dans le Thaurion. Mais cela nécessiterait environ cinquante camions-citernes par jour, à raison de 1000 euros par camions. 

Choix de la station

France Bleu