Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La mairie de Metz autorise les Roms à vivre au camping municipal pendant un mois

vendredi 21 août 2015 à 20:28 Par Armêl Balogog, France Bleu Lorraine Nord

La situation des 23 Roms évacués de leur campement de fortune avance. Installés dans le camping municipal de Metz depuis le 11 août, la mairie les a autorisés à y rester, le temps de leur trouver une solution de relogement. Mais leur présence au camping fait polémique.

Les Roms se sont installés dans le camping municipal de Metz
Les Roms se sont installés dans le camping municipal de Metz © Radio France - Armêl Balogog

Difficile de faire la différence entre les tentes des Roms et celles des touristes dans le camping municipal de Metz. Elles sont toutes bleues, de la même taille. Mais leur présence dans ce camping trois étoiles est dérangeante, selon Françoise Grolet, la présidente du groupe Front National au conseil municipal de Metz . « Ce ne sont pas des touristes comme les autres. Ce sont des personnes qui vivent de toute façon dans la précarité. Alors si on veut faire fuir les touristes de Metz, on ne s’y prendrait pas autrement, » a-t-elle déclaré.

Pourtant, juste à côté des toiles de tentes où dorment les 23 Roms, à l’entrée du site, un camping car s’est installé. Carine et Robert, des touristes hollandais, disent y vivre tranquillement, sans aucun souci avec leurs voisins « sympathiques » même si un peu « bruyants » .

Roms camping ENRO

Un contrat d’insertion expérimental pour les Roms

Malgré la polémique, la mairie a autorisé les Roms à rester dans le camping jusqu’à la fin du mois de septembre. Le temps de participer au plan d'insertion sociale de la mairie, qui commence au début du mois. « C’est un logement, c’est en même temps l’inscription au pôle emploi pour trouver du travail, c’est en même temps l’apprentissage de la langue française, c’est en même temps la scolarisation des enfants, » détaille Raphaël Pitti. L’adjoint (Parti Socialiste) à la mairie de Metz, en charge de l’urgence sanitaire et social e, s’est engagé à aider les Roms. Mais ce contrat d’insertion est « expérimental » , précise-t-il ; ce n’est pas un contrat systématique. En outre, il est conditionné au bon vouloir des bénéficiaires. L’adjoint ajoute que si « [ces personnes] n’ont pas volonté à s’insérer véritablement, dans ce cas là il faut qu’elles retournent chez elles, » sous-entendu la Roumanie.

Ce faisant, la mairie prend les devants de la Préfecture de Metz , car selon une circulaire interministérielle, c’est à elle d’offrir aux populations évacuées d’un campement de fortune une solution de relogement. Sachant que les Roms roumains bénéficient des mêmes droits que les autres Européens vivant en France.

Roms camping SON

Les Roms soulagés

Les Roms ont été évacués de leur campement de fortune, rue de la houblonnière dans le quartier de la Patrotte à Metz, le 28 juillet 2015. Depuis, aucune proposition ne leur a été faite et leurs appels au 115 sont restés sans réponse. Alors le délai supplémentaire offert par la mairie (et à ses frais car le logement des Roms au camping est financé par le budget urgence sociale de Metz) est un véritablement soulagement. Eric Graff du collectif mosellan de lutte contre la misère s’en fait le porte-parole : « Evidemment, ce n’est pas la fin de ce que nous avons à négocier, mais c’est déjà un soulagement et je me réjouis d’aller leur dire que vraiment j’ai les garanties qu’ils peuvent être tranquilles, parce qu’on imagine comment ils sont au niveau psychologique. »

Mais celui qui les encadre depuis leur installation dans leur campement de fortune, dix mois auparavant, dit respecter sur ses gardes pour que leur insertion se passe dans les meilleures conditions.