Société

La mairie de Vercel ne veut pas mettre en place la réforme des rythmes scolaires

Par Sophie Cambra, France Bleu Besançon jeudi 13 février 2014 à 14:28

Clone of rythmes scolaires
Clone of rythmes scolaires © Radio France - claire charbonnel

A six mois de l'application de la réforme des rythmes scolaires, la municipalité de Vercel-Villedieu-le-Camp refuse de la mettre en place.

La commune est dans une situation particulière: il y a une école publique et une école privée où les 350 élèves se répartissent à peu près équitablement.

"C'est tout à fait anormal"

Albert Grosperrin, le maire de Vercel, craint que si la réforme est appliquée dans le public, les parents d'élèves ne se tournent vers l'école privée du Sacré Coeur. Puisque la loi n'oblige pas les établissements privés à appliquer la réforme.

Vercel / BOB

"87% de familles sont pour rester à 4 jours"

Dans le cas de l'école privé du Sacré Coeur, Yannick Valnet, le directeur a fait voter les parents et le résultat est sans appel.

vercel (sacré coeur)

Même si la décision de l'école du Sacré Coeur n'est pas définitive, la mairie de Vercel ne comprend pas la différence de traitement. Albert Grosperrin, le maire du village a peur qu'il y ait, à cause de ça, une désaffection pour l'école publique.

école vercel (public neuf)

"67 communes du Doubs restent encore à valider"

Et le cas de Vercel ne serait pas un cas isolé. D'après Blandine Turky, secrétaire départementale SNUIPP-FSU, il reste encore 67 communes dans le Doubs dont le projet n'est pas encore validé pour la rentrée 2014.

vercel (pas cas isolé)

Dans le Doubs à la rentrée 2013, seulement 12% des communes avaient mis en place la réforme, ce qui représente une vingtaine de communes.

La réforme des rythmes scolaires - Aucun(e)
La réforme des rythmes scolaires