Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La mairie de Vesoul déclare la guerre aux commerces vides

-
Par , France Bleu Besançon

Vesoul veut redynamiser son centre-ville. Et le maire Alain Chrétien entend faire la chasse aux commerces vides en taxant les propriétaires qui ne font pas de démarches pour trouver des locataires.

Le maire de Vesoul Alain Chrétien veut faciliter l'implantation de commerces en ville.
Le maire de Vesoul Alain Chrétien veut faciliter l'implantation de commerces en ville. © Radio France - Elie Abergel

Vesoul, France

Pas de quartier pour les commerces vides dans le centre-ville ! Alain Chrétien le maire de Vesoul entend bien redynamiser sa commune. Et l'édile veut chasser les vitrines vides de la ville.  

Alain Chrétien recevait ce jeudi Sébastien Lecornu, le ministre chargé des Collectivités territoriales, venu à Vesoul pour l'inauguration des travaux de rénovation du centre-ville. Un centre-ville que le maire rêve plus dynamique qu'aujourd'hui. Les deux hommes sont tombés d'accord sur la nécessité de faire venir des commerces dans le centre. 

Une taxe plus haute chaque année

Comment faire pour éviter les commerces sans activité ? Tout simplement en mettant en place une taxe qui frapperait les propriétaires qui ne font rien pour que leurs locaux vides soient repris. 

"Les propriétaires qui n'entretiennent pas leurs commerces vides paieront une taxe foncière supplémentaire", commence Alain Chrétien, le maire de Vesoul. "Cette taxe sera de 15% la première année, 20% la deuxième, et 30% la troisième année.

Pas d'oligation de résultats 

"Sur les 300 commerces du centre, il n'y _qu'une trentaine de locaux vides_, mais cela saute aux yeux, car les vitrines sont parfois très sales, et on ne voit que cela", abonde le maire. 

"Bien entendu, il ne s'agit que d'une obligation de moyens, et pas de résultats, nous ne taxerons que ceux qui ne font rien pour rendre leur bien attractif et le mettre à la location", tempère l'élu.