Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mairie du Pontet a été "malhonnête" et a "manqué de respect" au club de foot selon son président

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Le club de football US Pontet - Grand Avignon n'a plus de terrain et va mourir. Les 250 licenciés pourront s'inscrire au club AC Ponetet Vedène. Le président du club de football estime que la mairie Rassemblement National a agi de façon "malhonnête et cruelle".

Le club US Pontet Grand Avignon doit quitter ses stades historiques
Le club US Pontet Grand Avignon doit quitter ses stades historiques © Radio France - USPGA

Le président du club de foot du Pontet-Grand Avignon estime que la mairie Rassemblement National du Pontet a programmé la mort du club. Depuis le début du mois, le club n'a plus de terrains de football et ses 250 licenciés pourront rejoindre un club récemment créé, l'AC Pontet - Vedène. La mairie avait gelé la subvention de 250.000 euros, car elle n'était pas satisfaite par la gestion du club.

Mort programmée selon le président de l'US Pontet Grand Avignon

Le président de l'US Pontet grand Avignon accuse la mairie Rassemblement National d'avoir été "malhonnête" et d'avoir "cruellement manqué de respect aux sportifs". Albert Falette explique que la mairie n'a "jamais accepté la personnalité et les ambitions" du précédent président, Rachid Bekthi. Il souligne également que la formule Grand Avignon accolée au nom du club a toujours déplu à la mairie Rassemblement national.

Albert Falette, entraîneur devenu président à l'été 2020 argumente : "laisser un club sans subvention pendant un an puis geler la subvention pendant huit mois, ça veut tout dire. Après, on crée une équipe qui fusionne avec Vedène. Pour moi, tout était programmé pour que le club arrête. Je dénonce une mascarade et la destruction d'un club de plus de 40 ans."

Vider les stades historiques du club du Pontet

L'ex-entraîneur s'offusque de la manière de faire : "jeter les gens à la mi-saison, ça ne se se fait pas. Mettre les gens dehors comme ça en 15 jours, waow !" Albert Falette s'inquiète aussi pour la mémoire de cette page du football vauclusien : "on a vidé le stade Montbord. Maintenant il faut vider le stade Saint-Louis ; c'est quarante ans de vie de club. On va faire comment ?"

Subvention gelée pour obtenir davantage de transparence

La mairie du Pontet explique qu'elle a gelé la subvention du club ,car elle souhaitait des éclaircissements sur la gestion et la politique sportive du club. Pour le président Albert Falette, la ville voulait "broyer le club" en supprimant cette subvention : "et en plus, ils envient un courrier à la ligue de football pour dire que le club ne pourra pas survivre.

Quand une ville veut défendre ses couleurs, elle n'enfonce pas son club ! Nous avons été rétrogradés de plusieurs divisions. Nous avons perdu 140 jeunes cette année, là, des jeunes formés au club qui auraient peut-être permis d'envisager de remonter dans les divisions supérieures."

Licenciés recrutés par l'autre nouveau club du Pontet

Les 250 licenciés de cette saison 2020-2021 joueront au nouveau club, l'AC Pontet-Vedène. Le club moribond avait approché ce nouveau club pour tenter une fusion il y a quelques mois, la mairie RN avait refusé. Pour Albert Falette, "tout était programmé, tellement programmé qu'ils avaient tout étudié pour reprendre nos 250 jeunes licenciés en cours de saison !"

Albert Falette est dépité par la politique de la mairie Rassemblement National : "c'est de la malhonnêteté et un manque de respect cruel. Ça fait 39 ans que je suis dans le football, je n'ai jamais vu ça.

Les dirigeants de l'ex-US Pontet Grand Avignon écartent tout recours en justice. Ils réfléchissent désormais à une façon de rebondir et poursuivre l'esprit du club.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess