Société

La maison intergénérationnelle du Mans accueille ses premiers résidents

Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine dimanche 18 septembre 2016 à 18:00

Coralie disposera d'un appartement de trois pièces dans cette résidence
Coralie disposera d'un appartement de trois pièces dans cette résidence © Radio France - Bertrand Hochet

Elle est la première à voir le jour en Sarthe. Cette résidence située dans le quartier des Maillets dispose de 23 logements pour les jeunes, les personnes âgées et les familles monoparentales. Objectif : la réinsertion et le lien social entre générations.

Elle est l’une des premières à avoir dit oui. Coralie, 27 ans, va emménager dans les prochains jours dans un T3 situé au premier étage de cette résidence. La jeune femme va quitter son foyer pour mère célibataire. Elle habitera ici avec Enzo, son fils de deux ans et demi. Elle attend beaucoup de cette cohabitation entre plusieurs générations : « je serai moins seule avec mon enfant », explique-t-elle. « J’aurai d’autres femmes à rencontrer, notamment des personnes âgées, qui pourront m’aider pour mon enfant ».

Comme les autres locataires, Coralie disposera de son propre logement. Elle pourra aussi profiter du grand salon d’une centaine de mètres carrés, situé au rez-de-chaussée. « Cette pièce est le centre névralgique de la maison », résume Thierry Couriez. « Les résidents pourront y prendre leurs repas ensemble, jouer ensemble et se réunir, par exemple pour des ateliers de rédaction de CV », ajoute ce permanent de l’association Habitat et Humanisme.

« Sans logement, vous êtes totalement isolé »

D’ici la fin de l’année 2016, cette résidence, située au n°8 du cours Saint Damien au Mans accueillera un tiers de personnes âgées pour une durée indéterminée, un tiers de familles monoparentales pour un an et demi maximum et un tiers de jeunes, là aussi pour une durée qui ne pourra pas excéder les 18 mois. Pour ces personnes, le logement est la première marche en vue d’une réinsertion, explique François Daniel Veaudor. « Si vous n’avez pas de logement, vous êtes totalement isolé », résume le vice-président de l’association Habitat et Humanisme. « Hormis pour les personnes âgées qui auront un logement pérenne, les résidents ont pour objectif de quitter leur appartement au bout de cinq – six mois et de rejoindre leur propre appartement ». Et cela passe par l’emploi, explique François-Daniel Veaudor : « avec les bénévoles, nous devons les inciter et les aider à retrouver un travail afin de repartir vers une vie active ».

ARCHIVE: Au Mans, la construction de la première maison intergénérationnelle de la Sarthe

La clé de voûte de ce dispositif, c'est bien le mélange des générations, insiste Jean-Michel Montjoie: « les jeunes apportent l’insouciance. Les personnes retraitées apportent la sagesse, le recul de la vie, l’expérience », détaille le président d’Habitat et Humanisme en Sarthe. Et de poursuivre : « une maman avec son enfant, ça apporte aussi la vie à une personne retraitée, seule, dont les enfants habitent peut-être loin. Elle a ainsi une vie sociale ». Les logements de cette maison intergénérationnelle sont en train d’être attribués, en lien avec les services sociaux de la Ville du Mans et de plusieurs associations. La résidence devrait afficher complet d’ici la fin de l’année.

ECOUTER - Visite de la maison intergénérationnelle

Partager sur :