Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le G7 à Biarritz

G7 à Biarritz: la Maison Laffargue de St-Jean-de-Luz fabrique les blocs-notes en cuir des chefs d'Etat

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Ces blocs-notes en cuir de chèvre seront distribués à Emmanuel Macron, Justin Trudeau, ou encore à Donald Trump.

Les blocs-notes sont bleu dur ou rouge basque, avec les logos du G7 et de la Maison Laffargue
Les blocs-notes sont bleu dur ou rouge basque, avec les logos du G7 et de la Maison Laffargue © Radio France - Samuel Monod

Saint-Jean-de-Luz, France

"C'est une reconnaissance de nos savoir-faire pour toute notre équipe. On est honorés qu'on fasse appel à nous pour réaliser ces articles de maroquinerie" se réjouit Stéphanie Laffargue. La Maison Laffargue, basée à Saint-Jean-de-Luz, a eu le privilège de recevoir une commande - venue de l'Elysée - pour fabriquer des blocs-notes en cuir en vue du G7, qui se tiendra du 24 au 26 août à Biarritz. 

Ils seront une centaine, donnés aux chefs d'Etat, à leurs conseillers, mais aussi aux leaders des autres instances : le FMI, l'ONU, et les représentants de l'OCDE. Si cette société a été choisie, c'est parce qu'elle met à l'honneur le savoir-faire basque, mais aussi parce que la Maison Laffargue brille par son ancienneté - presque 130 ans d'existence. Et dans l'arrière-boutique, les artisans sont sur le pied de guerre. "Toutes les maroquinières ici fabriquent le produit du début jusqu'à la fin : on fait du cloutage jusqu'au collage, le ponçage, l'astiquage... on fait la piqûre et on teinte". Séverine fait partie de ces artisans, qui, en plein mois d'août, doivent mettre les bouchées doubles. "En pleine saison, ça demande du travail supplémentaire. On a déjà beaucoup de commandes, mais bon. On fait quand même en sorte de pouvoir honorer nos engagements !" certifie-t-elle. 

Séverine finalise le processus du cloutage sur cette pièce de cuir, qui deviendra ensuite un protège bloc-notes - Radio France
Séverine finalise le processus du cloutage sur cette pièce de cuir, qui deviendra ensuite un protège bloc-notes © Radio France - Samuel Monod

Parmi les étapes cruciales, il y a d'abord la coupe du cuir, à la main bien sûr. Puis vient le cloutage: Alexandra est la spécialiste. _"Globalement, je m'occupe du montage. Je vais clouter, placer les clous à des endroits précis sur le cuir, ainsi que les différentes pièces : le porte-étui et une "cale" pour pouvoir placer d'autres documents_" explique la jeune femme. Ces blocs-notes, une fois terminés, auront deux couleurs : soit bleu dur, soit rouge basque. 

L'arrière-boutique de la maison, où les artisans s'activent pour honorer la commande - Radio France
L'arrière-boutique de la maison, où les artisans s'activent pour honorer la commande © Radio France - Samuel Monod

La Maison Laffargue, c'est un peu une tradition familiale... la quatrième génération gère actuellement la boutique de Saint-Jean-de-Luz. Les blocs-notes sont en cuir de chèvre fournis par deux tanneries de Mazamet et Angers. Les logos du G7 ainsi que de la Maison sont apposés dessus. 

La directrice de la Maison Laffargue, Stéphanie Laffargue, s'exprime sur les raisons qui ont poussé l'organisation du G7 à choisir leur établissement pour fabriquer les protèges bloc-notes