Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La maîtresse "catcheuse" trop absente, des parents d'élèves saisissent l'inspection académique

-
Par , France Bleu

Une partie des parents d'élèves d'une école de l'Oise ont saisi l'inspection académique. La raison de leur colère ? Amale Dib, professeure des écoles est catcheuse sur son temps libre, loisir jugé incompatible avec sa fonction pour certains, en raison des absences qu'il entraîne.

Amele Dib, en classe à Clermont dans l'Oise.
Amele Dib, en classe à Clermont dans l'Oise. - Capture écran FR2

Clermont, France

Amale Dib, professeure des écoles à Clermont dans l'Oise, subit-elle les foudres d'une partie des parents d'élèves depuis la diffusion d'un reportage dans Stade 2 fin septembre ? Ce qui ne leur plairait pas ? Sa passion pour le catch, un sport qu'elle pratique sur son temps libre

L'inspection académique saisie

L'enseignante, en poste depuis l'an dernier dans la commune, a tout quitté pour conjuguer sa passion et son métier : originaire de Béziers, elle a déménagé à Amiens pour se rapprocher de la frontière allemande, où ont lieu de nombreuses compétitions.

Sur le ring, elle devient French Hope, une "Diva" pas commode. Une image qui ne plairait pas à certains parents d'élèves, et qui selon eux serait incompatible avec son métier. Notamment parce qu'elle serait souvent absente.

De nombreux soutiens sur les réseaux sociaux

L'histoire fait vivement réagir sur internet. De nombreux internautes se demandent par exemple si les parents auraient pris la même décision de la même manière si l'enseignante avait été un homme :

Dans l'attente d'une réponse de l'inspection académique sur le sujet, la professeure est en arrêt de travail depuis plusieurs semaines, remplacée par un autre enseignant. Le rectorat explique de son côté que la mobilisation de certains parents "n'a rien à voir avec le catch, ils ont juste voulu exprimer leurs inquiétudes quant à ses nombreuses absences." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu