Société

La Manif Pour Tous bat à nouveau le pavé à Auxerre

Par Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre dimanche 16 octobre 2016 à 4:00

Vincent Isore/IP3 ; Paris, France le 16 Juin 2016 - "La Manif Pour Tous", manifestation pour soutenir le vote de la nouvelle loi anti-GPA
Vincent Isore/IP3 ; Paris, France le 16 Juin 2016 - "La Manif Pour Tous", manifestation pour soutenir le vote de la nouvelle loi anti-GPA © Maxppp - Vincent Isore

Après plus de deux ans sans grande mobilisation nationale, les opposants à la Loi Taubira manifestent ce dimanche. Dans leur viseur, la PMA pour les couples homosexuels, la GPA, ou encore la théorie du genre. Le porte-parole icaunais Xavier Poinsard détaille les raisons de la colère.

Bientôt quatre ans après l'adoption de la loi Taubira, la Manif Pour Tous qui réclame toujours son abrogation veut se faire entendre à l'heure où la campagne pour la primaire de la droite et du centre bat son plein. Au-delà de cette revendication originelle et des habituels refus de la PMA (Procréation Médicalement Assistée), de la GPA (Gestation Pour Autrui), et leur opposition à la prétendue "théorie du genre", le mouvement dénonce aujourd'hui "les nouvelles offensives contre la famille".

Quelques dizaines d'Icaunais doivent faire le voyage vers Paris pour battre le pavé. Ils étaient 200 à partir lors de la dernière Manif Pour Tous en octobre 2014. Le porte-parole du mouvement dans le département, Xavier Poinsard, développe les raisons de cette nouvelle manifestation :

Le prélèvement à la source qui individualise l'impôt, la mise sous conditions de ressources des allocations familiales, la double baisse du quotient familial, la réduction du congé parental...

Le porte-parole de la Manif Pour Tous dans l'Yonne, Xavier Poinsard, explique les raisons de cette nouvelle manifestation

Après les déclarations du pape François il y a quelques semaines, la Manif Pour Tous s'engouffre dans la brèche de la polémique entourant le supposé enseignement de la "théorie du genre" à l'école.

Des articles (de manuels scolaires, ndlr) présentent le fait qu'il y ait des professions qui soient très féminisées comme une inégalité. (...) Le présenter comme une inégalité c'est un reflet de l'influence de la théorie du genre.

La théorie du genre serait enseignée à l'école selon Xavier Poinsard

Il y a deux ans, la police avait dénombré 70.000 manifestants, quand les organisateurs annonçaient de leur côté le nombre de 500.000 participants.

Partager sur :